La lignée SARS-CoV-2 501Y.V2 pourrait être prédominante dans toute l'Afrique du Sud Médecine des voyages

Publié le 1 fév. 2021 à 21h39

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

En Afrique du Sud, le National Institute for Communicable Diseases (NICD) a récemment montré que la lignée 501Y.V2 du SARS-CoV-2 prédomine dans les provinces du Cap-Oriental, du Cap-Occidental et du KwaZulu-Natal en Afrique du Sud, qui ont toutes connu des épidémies majeures de covid 19. Cette variante préoccupante abrite des mutations associées à une transmissibilité accrue et à une résistance aux anticorps neutralisants.

Dans un rapport publié le 28 janvier 2021, le NICD décrit une analyse préliminaire de 479 séquences provenant du Gauteng, le centre économique du pays, indiquant que la lignée 501Y.V2 est apparue pour la première fois en novembre et représentait 84 % (62/74) des séquences en décembre. Les données du Cap-Oriental, du Cap-Occidental, du KwaZulu-Natal et du Gauteng suggèrent que la lignée 501Y.V2 pourrait être prédominante dans toute l'Afrique du Sud, concluent-ils.

Au 31 janvier, l'Afrique du Sud a rapporté 1 453 761 cas de COVID-19, dont 44 164 décès.

Source : National Institute for Communicable Diseases (NICD).