Foyer de grippe aviaire hautement pathogène à virus A(H5N1) chez des oiseaux sauvages en Mauritanie Médecine des voyages

Publié le 6 fév. 2021 à 16h55

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

En Mauritanie, les Services vétérinaires du Ministère du Développement Rural ont notifié le 2 février 2021 à l'Organisation mondiale de la santé animale (OIE) un foyer de grippe aviaire hautement pathogène à virus A(H5N1) dans les plans d'eau du parc national de Diawling dans la  Commune de Ndiago, dans le département de Keur Massene. Sur une population de 16 000 Pélicans blanc (Pelecanus onocrotalus) 475 ont été retrouvés morts le 27 janvier.

L'espèce est résidente au bas-delta et régulièrement des groupes de quelques centaines à quelques milliers de pélicans blancs sont observés dans les plans d'eau du parc national de Diawling compris dans la réserve de biosphère transfrontière (RBT) du bas delta du fleuve Sénégal où il constitue une seule entité écologique transfrontière avec les parcs nationaux du Djoudj, la Langue de Barbarie et la réserve de Gueumbeul situés au Sénégal. Ce foyer est très proche de celui qui a été signalé le 2 février dans la réserve du Djoudj  au Sénégal (nouvelle n°16990 du 2 février).

Source : Organisation mondiale de la santé animale (OIE).