COVID-19 : nouvelles mesures de contrôle aux frontières au Royaume-Uni Médecine des voyages

Publié le 6 fév. 2021 à 16h59

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

Le gouvernement britannique a annoncé que des mesures de contrôle frontalier plus strictes seront introduites au Royaume-Uni pour les passagers tant à l'aller qu'au retour afin de réduire le risque de transmission de Covid-19 et de réduire le risque d'importation ou d'exportation de nouveaux variants.

Les nouvelles mesures comprennent :

  • Les voyageurs qui souhaitent quitter le Royaume-Uni doivent avoir une raison légale valable pour voyager. Sans cela, les voyageurs risquent de se voir infliger une amende et d'être renvoyés chez eux.
  • À partir du 15 février 2021, toute personne entrant au Royaume-Uni devra être mise en quarantaine pendant 10 jours dans une installation approuvée par le gouvernement.

Pour plus d'informations sur les installations de quarantaine, y compris sur les exemptions, voir l'annonce du gouvernement britannique ici.  D'autres détails, y compris l'approche des quatre nations du Royaume-Uni, n'ont pas encore été publiés.

Source : National Health Services of Scotland, Fitfortravel.