Nouveau foyer d'Ebola en Guinée Médecine des voyages

Publié le 15 fév. 2021 à 18h06

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

Le Bureau régional de l'Afrique de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a indiqué  le 14 février 2021 que les autorités sanitaires de Guinée ont déclaré une épidémie d'infection à virus Ebola (EVD)  dans la communauté rurale de Gouéké, dans la préfecture de N'Zerekore, après que 3 cas d'Ebola aient été confirmés par le laboratoire national. C'est la première fois que la maladie est signalée dans le pays depuis la fin d'une épidémie en 2016.

Les premières investigations ont révélé qu'une infirmière de l'établissement de santé local était décédée le 28 janvier 2021. Suite à son enterrement, six personnes qui ont assisté aux funérailles ont signalé des symptômes de type Ebola et deux d'entre elles sont décédées, tandis que les quatre autres ont été hospitalisées. Jusqu'à présent, un total de sept cas (4 hommes et 3 femmes) avec trois décès (2 femmes et un homme) ont été signalés.

Au cours de l'épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest de 2014 à 2016, il y avait eu 28 000 cas, dont 11 000 décès. L'épidémie avait débuté en Guinée, puis a traversé les frontières terrestres pour atteindre la Sierra Leone et le Liberia.

Source : Outbreak News Today.