Virus de la grippe aviaire hautement pathogène à virus A(H5N1) détecté chez un oiseau sauvage dans la Manche en France Médecine des voyages

Publié le 31 mar. 2021 à 12h23

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

En France, le 26 mars 2021 les autorités sanitaires ont notifié à l'Organisation mondiale de la santé animale (OIE) un cas de grippe aviaire hautement pathogène à virus A(H5N1) détecté le 17 mars chez une Bernache cravant (Branta bernicla) trouvée morte à Dragey dans la Manche.

Il s'agit de la première apparition de la souche hautement pathogène A(H5N1) dans le pays. Plusieurs souches virales du clade 2.3.4.4.b circulent localement [virus A(H5N3) et A(H5N1)] ; la commune et le département se trouvent dans un couloir de migration de la faune sauvage, venant du nord de l'Europe pour rejoindre le sud le long de l'océan Atlantique.

Le diagnostic a été confirmé par technique de biologie moléculaire (génotype) à l'Anses - Laboratoire de Ploufragan-Plouzané-Niort - site de Ploufragan (Laboratoire national).

Source : Organisation mondiale de la santé animale (OIE).