Foyer de charbon dans la faune sauvage du Parc national des Virunga en République Démocratique du Congo Médecine des voyages

Publié le 8 mai 2021 à 21h10

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

En République démocratique du Congo, les autorités sanitaires ont notifié le 7 mai 2021 à l'Organisation mondiale de la santé animale (OIE) un foyer de charbon qui a débuté le 9 avril dans la faune sauvage du Parc national des Viranga

Le 9 avril à Luilimbi dans le territoire de Rutshuru au Nord-Kivu, 10 hippopotames (Hippopotamus amphibius) sur une population estimée de 50 individus ont été retrouvés morts dans la rivière et sur les berges dans le parc de Virunga entre la rivière Ishasha et le lac Edouard ainsi qu' un buffle d'Afrique (Syncerus caffer) sur une population de 80.

La sensibilisation au risque de contamination par Bacillus anthracis devra être forte. La population devra éviter de boire l'eau des rivières qui traversent le Parc et de ramasser tout cadavre d'animal domestique ou sauvage. 

Le diagnostic de charbon a été confirmé le 29 avril au Laboratoire vétérinaire de Goma (Laboratoire national).

Source : Organisation mondiale de la santé animale (OIE).