Nouveau cas humain de grippe aviaire à virus A(H9N2) en Chine Médecine des voyages

Publié le 8 mai 2021 à 21h08

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

Le 4 mai 2021 la National Health Commission de la République Populaire de Chine a rapporté bureau de la Western Pacific Region (WPRO) de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) le 12e cas de grippe aviaire à virus A(H9N2) de l'année 2021, impliquant une femme de 30 ans. La patiente de Huizou dans la province de Guangdong a présenté des symptômes bénins le 20 avril.

A ce jour, 12 cas de grippe aviaire à virus A (H9N2) ont été signalés en Chine en 2021 et un total de 54 cas d'infection humaine de grippe aviaire à virus A(H9N2) a été signalé dans la Région du Pacifique occidental depuis décembre 2015 principalement en provenance de Chine. Alors que la plupart des infections à virus A(H9N2) sont bénignes, leur incidence signalée a fortement augmenté en 2021. 

Dans la plupart des cas humains de grippe aviaire à virus A(H9N2), les symptômes associés à la maladie sont modérés et il n'y a aucune preuve de transmission interhumaine du virus. Les virus A(H9N2) sont enzootiques dans les populations de volailles de certaines régions d'Afrique, d'Asie et du Moyen-Orient. La plupart des cas humains sont exposés au virus A(H9N2) par contact avec des volailles infectées ou des environnements contaminés.

Source : ProMED.