Le point sur la limitation des déplacements en Espagne Médecine des voyages

Publié le 19 mai 2021 à 09h29

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

Une stricte limitation des déplacements s'impose pour ralentir la progression de l'épidémie dans le monde, du fait de la circulation très active du virus de la Covid-19 et de ses variants. Dès lors, tout déplacement international - depuis l'étranger vers la France et de la France vers l'étranger - est strictement encadré jusqu'à nouvel ordre. Il convient de s'informer soigneusement et impérativement de la réglementation en vigueur en se référant notamment à l'alerte Covid-19 des conseils aux voyageurs.

Il est fortement déconseillé de se rendre en Espagne depuis la France pour tourisme ou des activités de loisirs.

Tout passager devant se rendre en Espagne par avion doit compléter un formulaire personnel et non transférable. Une fois ce formulaire complété et signé, le voyageur reçoit un QR code associé à son voyage qu'il doit conserver sur son téléphone portable ou imprimer afin de pouvoir passer le contrôle sanitaire aéroportuaire.

Un test PCR effectué moins de 72h avant l'arrivée et dont le résultat doit être négatif, est exigé à l'entrée du territoire espagnol par voie aérienne (aéroports) ou maritime (ports). Cette obligation a été étendue aux voyageurs entrant par la route, depuis la France, à compter du 30 mars. Ne sont pas concernés par cette mesure : les enfants âgés de moins de six ans, les voyageurs en correspondance aérienne, et, s'agissant de l'arrivée par la route, les professionnels du transport routier entrant en Espagne dans le cadre de leur activité, les travailleurs transfrontaliers et les résidents de la zone frontalière pour des déplacements ne dépassant pas un rayon de 30 km de leur lieu de résidence.

Une pénalité financière dissuasive est prévue en cas de non-présentation d'un test PCR négatif à l'arrivée. Le document présentant le résultat du test PCR doit être rédigé en espagnol, en français, en allemand ou en anglais.
Les tests salivaires dont le prélèvement n'a pas été effectué en laboratoire, mais à domicile, n'autorisent pas le voyage.

Aucune mise en quarantaine à l'entrée sur le territoire espagnol n'est en vigueur.

L'ensemble du territoire espagnol est soumis aux règles de la « nouvelle normalité », qui prévoient notamment :
le port du masque obligatoire pour toute personne de plus de 6 ans, dans les espaces publics ou dans les lieux recevant du public, y compris les hôtels et les commerces, lorsqu'une distance d'un mètre cinquante ne peut être respectée entre deux personnes ;
le port du masque obligatoire dans les véhicules, si les passagers ne résident pas dans le même foyer ;
le respect des gestes barrières ;
la tenue de registres de passagers par les opérateurs de transports, conservés pendant quatre semaines.

La mobilité entre communautés autonomes est autorisée, mais des confinements locaux peuvent être maintenus. Un couvre-feu de 23h à 6h reste temporairement en vigueur aux Baléares et en Communauté valencienne. Les réunions entre personnes ne vivant pas au sein du même foyer restent limitées, en fonction des communautés.

La situation évoluant rapidement, il est recommandé de s'informer régulièrement des dispositions prises par les autorités nationales et locales et de s'y conformer strictement, sous peine de fortes amendes, en consultant le site du ministère espagnol de la santé (en espagnol).

Pour information :

Vers la Navarre, par arrêté du Préfet des Pyrénées Atlantiques, la circulation de tous véhicules et des piétons est interdite sur les points de passage transfrontaliers suivants :

  • Col d'Ispéguy RD949
  • Les Aldudes RD58
  • Port de Larrau RD26
  • La Pierre Saint-Martin RD132
  • Les autres points de passage transfrontaliers demeurent ouverts.

Vers le Pays Basque, par arrêté du Préfet des Pyrénées Atlantiques, la circulation de tous véhicules et des piétons est interdite sur les points de passage transfrontaliers suivants :

  • Navette Maritime Hendaye
  • Hendaye - Pont de Marchandises
  • Les autres points de passage transfrontaliers demeurent ouverts.

Source : France Diplomatie, Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères.