Conditions d'entrée en Suisse et au Liechtenstein liées à la pandémie de covid 19 Médecine des voyages

Publié le 22 mai 2021 à 11h11

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

L’entrée en Suisse et au Liechtenstein est soumise à conditions en raison de la pandémie de la Covid-19. Selon la nature du voyage, on peut être amené à remplir un formulaire d’entrée, présenter un test négatif ou encore se placer en quarantaine.

Il est nécessaire de présenter un résultat négatif à un test Covid dans deux situations :

  • Voyageurs entrant en Suisse par avion. Les personnes âgées de 12 ans et plus qui entrent en Suisse par les airs doivent présenter un test PCR Covid négatif datant de moins de 72 heures ou, si cela n’est pas possible, un test rapide antigénique datant de moins de 24 heures. Les voyageurs sont contrôlés avant de monter dans l’avion.
  • Voyageurs ayant séjourné dans une zone ou un pays présentant un risque élevé d’infection au cours des dix jours précédant l’entrée en Suisse. La liste des régions à risque de l’Office fédéral de santé publique (OFSP) est mise à jour régulièrement. Il convient de bien vérifier cette liste avant l’entrée sur le territoire. Pour la France, au 20 mai 2021, il s’agit des régions Provence-Alpes-Côte d’Azur, Centre-Val de Loire, Hauts-de-France, Île-de-France, Normandie, Occitanie et Pays de la Loire. Les voyageurs ayant séjourné dans une de ces régions françaises, ou dans une autre zone classée à risque, dans les 10 jours précédant leur arrivée doivent présenter un test PCR Covid négatif (dès 12 ans) datant de moins de 72 heures et observer une quarantaine de 10 jours (y compris les enfants), puis déclarer leur arrivée dans les deux jours aux autorités cantonales compétentes. De plus, ces voyageurs devront remplir un formulaire électronique d’entrée sur le territoire et y communiquer leurs coordonnées.

La quarantaine peut être écourtée à sept jours en présentant le résultat négatif d’un test antigénique rapide ou un test PCR Covid négatif. Le coût des tests rapides de dépistage de la Covid-19 en Suisse est pris en charge par la Confédération depuis le 15 mars.

Les personnes en transit, qui traversent la Suisse ou ont transité moins de 24h par une zone à risque, ne doivent pas se soumettre à la quarantaine ni au test PCR. Pour bénéficier de cette exemption en cas de voyage par avion, la personne transitant par la Suisse doit effectuer un transit aéroportuaire direct sans sortie de l’aéroport.

Se soustraire à l’obligation de se placer en quarantaine est une infraction à la loi sur les épidémies et peut être puni d’une amende pouvant aller jusqu’à 10 000 CHF.

Source : France Diplomatie, Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères.