Attaques contre les équipes de vaccination poliomyélite en Afghanistan et au Pakistan Médecine des voyages

Publié le 19 juin 2021 à 16h31

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

En Afghanistan, selon une information de l'Organisation des Nations Unies (ONU), 5 agents de santé menant une campagne de vaccination contre la poliomyélite dans la province de Nangarhar ont été tués le 15 juin 2021, et 4 autres ont été blessés, lors d'une série de 5 attentats distincts. La campagne nationale de vaccination, qui a commencé le 14 juin, visant à toucher près de 10 millions d'enfants de moins de 5 ans, a été suspendue dans la région orientale.

Le Pakistan, au cours de la semaine du 7 juin 2021, a suspendu "indéfiniment" dans toutes les provinces sa campagne nationale de lutte contre la poliomyélite afin de protéger les quelque 270 000 agents de terrain contre les attaques croissantes. La semaine dernière, 2 policiers gardant une équipe de vaccinateurs contre la poliomyélite ont été abattus dans le district de Mardan dans la province de Khyber Pakhtunkhwa. Avant cela, 2 des agents de lutte contre la poliomyélite ont été abattus dans l'exercice de leurs fonctions dans la ville de Swabi dans la même province.

Sources : United Nations News ; ProMED.