Fin de l'épidémie à virus Ebola en Guinée Médecine des voyages

Publié le 21 juin 2021 à 16h01

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

En Guinée, le 19 juin 2021, le ministère de la Santé (MDS) a déclaré la fin de l'épidémie à virus Ebola qui a touché la préfecture de Nzérékoré, région de Nzérékoré. Il s'agissait de la première épidémie d'Ebola en Guinée depuis la grande épidémie qui a touché l'Afrique de l'Ouest en 2014-2016.

Cette récente flambée a été annoncée le 14 février 2021 suite à l'identification d'un cluster de sept cas suspects d'Ebola dans les sous-préfectures de Gouécké et de Nzérékoré Centre dans la préfecture de N'zérékoré. Entre le 14 février et le 19 juin 2021, un total de 23 cas (16 confirmés, 7 probables) ont été identifiés dans quatre sous-préfectures de la préfecture de N'zérékoré. Parmi ces cas confirmés et probables, 11 ont survécu et 12 sont décédés. Cinq des cas étaient des agents de santé et un était un praticien de santé traditionnel.

Le cas index de cette récente épidémie était une agent de santé qui a présenté des symptômes le 15 janvier 2021 et est décédée le 28 janvier 2021 après avoir consulté deux établissements de santé et un praticien traditionnel. Elle a été enterrée le 1er février 2021 dans la sous-préfecture de Gouécké sans utiliser de pratiques funéraires sûres.

Entre le 5 février et le 4 mars 2021, 17 cas secondaires avec des liens épidémiologiques avec le cas probable initial ont été signalés. Le 27 mars 2021, après plus de trois semaines sans nouveaux cas signalés, une grappe de trois décès communautaires a été identifiée dans la sous-préfecture de Soulouta, et a ensuite été classée comme cas probable. Deux personnes qui avaient pris soin et/ou assisté à ces enterrements ont été confirmées comme étant infectées par le virus Ebola au début du mois d'avril 2021. L'un de ces deux derniers cas confirmés a été perdu de vue peu après sa confirmation le 1er avril 2021 et jusqu'au 18 juin 2021 où il a été retrouvé en bonne santé apparente. 

Depuis le 2 avril 2021, aucun nouveau cas confirmé ou probable n'a été signalé.  

Source : Organisation Mondiale de la Santé (OMS).


Maladie : Ebola

Vaccin : ERVEBO

Référence principale :