L'épidémie de choléra se poursuit en Somalie Médecine des voyages

Publié le 27 juin 2021 à 21h38

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

Le 6 juin 2021, le ministère de la Santé de la Somalie a annoncé 211 nouveaux cas suspects de choléra, avec 5 décès signalés, pour la semaine épidémiologique 22 [31 mai-6 juin 2021]. Tous les cas ont été signalés dans les régions de Banadir, Bay et Basse Shabelle.

Le nombre total cumulé de cas suspects de choléra en 2021 est de 2 761, dont 24 décès associés (taux de létalité de 0,9%). Sur le total des cas signalés en Somalie depuis la première semaine de 2021, 60,3 % étaient des enfants de moins de 5 ans et 43,3 %  étaient des femmes. Tous les cas suspects de choléra ont été signalés dans 22 districts de l’État de Hirshabelle, de l’État du Sud-Ouest et de la région de Banadir. Depuis janvier 2021, sur un total de 424 échantillons de selles collectées,123 ont été testés positifs pour Vibrio cholerae sérotype Ogawa.

L'épidémie actuelle de choléra a commencé en décembre 2017 à la suite d'inondations qui a touché les districts des bassins des rivières Jubba et Shabelle. Des crues soudaines à répétition suite à de fortes pluies [fin mars à juin] se produisent au début de l'été de chaque année, conduisant à la contamination des sources d'eau.

Source : World Health Organization, Regional office for the Eastern Mediterranean.