La consommation d'eau en sachet est associée à l'augmentation du risque de choléra en République démocratique du Congo Médecine des voyages

Publié le 14 juil. 2021 à 03h12

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

Le choléra est une maladie diarrhéique causée par l'ingestion de la bactérie Vibrio cholerae. En novembre 2017, une épidémie de choléra est survenue à Kinshasa, en République démocratique du Congo, où aucune épidémie n'avait été enregistrée depuis près de dix ans. Une étude publiée dans PLOS Neglected Tropical Diseases suggère une relation entre la consommation d'eau en sachet vendue dans la rue et un risque accru de contracter le choléra.

Bien que l'eau contenue dans les sachets ne soit pas contaminée et soit de meilleure qualité que les autres sources d'eau potable courantes, les sachets d'eau sont consommés en mordant un bord et en aspirant l'eau du sachet. Le contact direct et continu entre la bouche et le sachet transmet des agents pathogènes provenant de l'extérieur contaminé du sachet. 

La consommation d'eau provenant de sachets vendus dans la rue doit être considérée comme une voie potentielle de transmission du choléra dans les milieux urbains où l'utilisation de ce type d'eau potable est fréquente. 

Il est recommandé aux voyageurs de ne consommer que de l'eau minérale en bouteille capsulée ou a défaut de l'eau qui a été préalablement bouillie ou traitée par chloration. Il faut également éviter les glaçons et glaces achetées dans la rue.

Ref : Sachet water consumption as a risk factor for cholera in urban settings: Findings from a case control study in Kinshasa, Democratic Republic of the Congo during the 2017–2018 outbreak. Placide Mbala-Kingebeni, Florian Vogt, Berthe Miwanda, Tresor Sundika, Nancy Mbula, Isaac Pankwa, Leopold Lubula, Veerle Vanlerberghe, Alain Magazani, Mildred Tita Afoumbom, Jean-Jacques Muyembe-Tamfum. Research Article | published 08 Jul 2021 PLOS Neglected Tropical Diseases. https://doi.org/10.1371/journal.pntd.0009477

Source : Outbreak News Today.