Cas humains de charbon au Kirghizstan Médecine des voyages

Publié le 1 oct. 2021 à 09h25

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

Au Kirghizistan, dans le district de Suzak, région de Jalal-Abad, 8 personnes ont été hospitalisées pour suspicion de charbon cutané, 4 d'entre eux ont été confirmés au laboratoire. Aucun décès n'a été signalé. Selon le Centre interdistrict pour la santé et l'épidémiologie et la surveillance et la prévention des maladies infectieuses de Jalal-Abad les résidents ont commencé à demander de l'aide médicale à partir du 23 septembre 2021.

Dans l'un des campements de le district de Suzak, le 16 septembre 2021, une vache malade a été abattue et la viande a été distribuée à plus de 100 résidents des colonies de Zhashasyn, Kyzyl-Senir et Boston. 

Rappelons que d'autres cas de charbon ont été rapportés récemment dans le district d'Aksy, un autre district de la région de Jalal-Abad (nouvelle 18021 du 13 septembre 2021).

Source : ProMED.