Cas de fièvre jaune signalés dans l'Etat de Monagas au Venezuela Médecine des voyages

Publié le 4 oct. 2021 à 16h53

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

Au Venezuela, selon l'ONG Médicos Unidos Vzla, à ce jour, 7 cas de fièvre jaune confirmés par PCR ont été signalés dans la municipalité de Maturín dans l’État de Monagas ; parallèlement des cas de FJ ont été identifiés chez des singes :

  • à Caratal del Tigre : 1 cas humain et 2 singes positifs,
  • et Le Merey de Amana : 6 cas humains et 2 singes positifs.

A ce jour ces cas n'ont pas fait l'objet de signalement par l'Organisation Mondiale de la Santé.

La mort d'araguatos, ou singes hurleurs, a été précédemment signalée dans les États de Monagas et Anzoátegui. Dix épizooties confirmées de primates non humains (singes araguatos) ont été signalées au Venezuela - 7 à Monagas et 3 à Anzoátegui. 

La couverture vaccinale contre la fièvre jaune au Venezuela est de 75 %, et de 78 % à Monagas.

Il s'agit des premiers cas qui ont été signalés depuis novembre 2019, lorsqu'un indigène Pemón a été infecté dans l'État de Bolívar (voir la nouvelle 14728 sur mesvaccins.net).

Source : Outbreak News Today.