Etats-Unis : infections à Haemophilus influenzae de type b (Hib) chez les enfants en Pennsylvanie Médecine des voyages

Publié le 29 déc. 2021 à 19h00

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

Aux Etats-Unis, le Département de la Santé de Pennsylvanie (DOH) a émis la semaine dernière un avis sanitaire concernant les infections invasives à Haemophilus influenzae de type b (Hib) chez les enfants non vaccinés. Au 17 décembre, le DOH a reçu trois rapports d'infections invasives à Hib chez trois enfants non vaccinés. Ces enfants résident dans des communautés amish du centre-sud et du sud-est de la Pennsylvanie.
Avant la disponibilité du vaccin Hib, la maladie Hib était la principale cause de méningite bactérienne chez les enfants de moins de 5 ans aux États-Unis. Il est important de vacciner à temps les jeunes enfants pour prévenir les infections à Hib.

Rappels sur Haemophilus influenzae :

Haemophilus influenzae, autrefois appelé bacille de Pfeiffer, est une bactérie de la famille des Pasteurellacae et de la classe des Gamma Proteobacteria. C'est une bactérie isolée à partir des voies respiratoires supérieures chez l'Homme.

  • Les souches non encapsulées (donc « non typables », « NTHI ») sont commensales de la sphère ORL et peuvent être responsables d'infections locales suppurées (otite, sinusite, pharyngite, conjonctivite). Haemophilus influenzae représente près de 40 % des causes bactériennes des otites moyennes aiguës (infection suppurée de l'oreille moyenne).
  • Les souches encapsulées ou "HIb", souche les plus virulentes peuvent être responsable de méningites, survenant presque exclusivement chez les enfants jusqu'à l'âge de six ans, de l'épiglottite aiguë qui peut entraîner la mort par asphyxie et qui se voit surtout chez les enfants (dans ce cas, ne pas coucher un petit enfant qui respire mal et reste assis : cela peut faire basculer son épiglotte et l'étouffer), de bactériémies, de pneumonies (la pneumopathie post-grippale était fréquemment due aux Haemophilus influenzae qui ont toutefois été détrônés par les staphylocoques dans cette manifestation. En revanche, Haemophilus influenzae reste fréquemment en cause, avec le pneumocoque, dans les poussées aiguës chez les bronchitiques).
  • En dehors du tractus respiratoire, Haemophilus influenzae peut se voir dans certaines ostéites et arthrites et infections génitales comme des vaginites.
Des vaccins contre Haemophilus influenzae b sont disponibles depuis le début des années 1990.

 

Source : Outbreak News Today.