Grippe aviaire hautement pathogène A(H5N1) chez un oiseau sauvage à Hong Kong Médecine des voyages

Publié le 29 jan. 2022 à 19h07

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

A Hong Kong, les autorités sanitaires ont notifié le 26 janvier 2022 à l'Organisation mondiale de la santé animale (OIE) la détection du virus de la grippe aviaire hautement pathogène A(H5N1) chez un Courlis cendré (Numenius arquata) trouvé mort le 21 janvier dans un étang de la réserve naturelle Mai Po, dans le district de Yuen Long.

L'oiseau infecté par le virus A(H5N1) a été détecté dans le cadre du programme de surveillance des oiseaux sauvages en cours sur l'ensemble du territoire. L'espèce visite fréquemment le lieu en hiver, on la trouve principalement dans la zone intertidale de Deep Bay, y compris Mai Po, et peu en été.

Le diagnostic a été confirmé par technique de biologie moléculaire (RT-PCR) au Tai Lung Veterinary Laboratory, Agriculture Fisheries and Conservation Department Laboratoire national.

Source : Organisation mondiale de la santé animale (OIE).