Troisième cas d'Ebola confirmé à Mbandaka en République démocratique du Congo Médecine des voyages

Publié le 8 mai 2022 à 10h05

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

Dans le cadre du suivi de la 14e et actuelle épidémie de maladie à virus Ebola (MVE) dans la ville de Mbandaka, dans la province de l'Équateur, en République démocratique du Congo (RDC), les responsables sanitaires du pays ont signalé un troisième cas confirmé à Mbandaka le 4 mai 2022. Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), il s'agit d'un homme de 48 ans qui a été en contact avec le premier cas, décédé il y a quelques jours.

Les intervenants ont identifié 444 cas contacts et continuent de surveiller leur état de santé.

Selon l'OMS, la présence du réservoir naturel du virus en République démocratique du Congo peut expliquer la fréquence relative des épidémies de MVE ces dernières années, ce qui fait que cette épidémie est la troisième depuis 2018 dans la province de l'Équateur. Située sur les rives du fleuve Congo, la ville de Mbandaka sert de point de transit important vers d'autres régions de la République démocratique du Congo, notamment la capitale Kinshasa ainsi que la République du Congo voisine et la République centrafricaine voisines. Cela souligne l'urgence de contenir l'épidémie afin d'éviter une éventuelle propagation aux centres de population voisins.

Source : Outbreak News Today.