Grippe aviaire hautement pathogène A(H5N1) chez des renards aux Etats-Unis Médecine des voyages

Publié le 14 mai 2022 à 07h02

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

Aux Etats-Unis, les autorités sanitaires du Wisconsin ont notifié le 10 mai 2022 à l'Organisation mondiale de la santé animale (OIE) deux cas de grippe aviaire hautement pathogène A(H5N1) chez des renards roux (Vulpes vulpes) :

  • un renard en captivité dans un centre de réhabilitation mort le 19 avril  dans le comté de Rock.
  • un renard en captivité dans un centre de réhabilitation mort le 24 avril  dans le comté de Waushara.

Le diagnostic a été confirmé par technique de biologie moléculaire (RT-PCR en temps réel) au National Veterinary Services Laboratories (NVSL), Ames, Iowa Laboratoire national.

Il s'agit du premier rapport de grippe aviaire hautement pathogène chez des mammifères aux Etats-Unis. Le virus A(H5N1), lignée eurasienne goose/Guangdong, clade 2.3.4.4b, a été confirmée chez deux renardeaux roux sauvages. Les animaux présentaient des signes neurologiques et ont été emmenés dans des centres de réhabilitation, où ils sont morts. Le séquençage complet du génome est en cours. Des tests sont également en cours pour plusieurs autres renardeaux trouvés au même moment que les deux cas confirmés. 

Source : Organisation mondiale de la santé animale (OIE).