Au Canada, épidémie d'hépatite A en lien avec la consommation de fraises d'importation Médecine des voyages

Publié le 29 mai 2022 à 14h03

Biographie

Médecin biologiste.

L'Agence de la santé publique du Canada (ASPC) collabore avec ses partenaires provinciaux de la santé publique, l'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) et Santé Canada pour enquêter sur une éclosion d'infections par l'hépatite A. A la date du 27 mai 2022, 10 cas d'hépatite A confirmés en laboratoire font l'objet d'une enquête dans 2 provinces : Alberta (4) et Saskatchewan (6). Les personnes sont tombées malades entre le début et la mi-avril 2022. Les personnes qui sont tombées malades sont âgées de 10 à 75 ans. Quatre personnes ont été hospitalisées. Aucun décès n'a été signalé.

Selon les résultats de l'enquête à ce jour, la consommation de fraises fraîches bio importées est la source probable de l'éclosion. Ces fraises ont été achetées entre le 5 et le 9 mars 2022 dans les magasins Co-op de l'Alberta et de la Saskatchewan et ne sont plus disponibles à la vente au Canada. L'origine de ces fraises n'a pas été précisée.

L'Agence de la santé publique du Canada émet les recommandations suivantes :

  • Vérifiez votre congélateur et si vous avez congelé des fraises fraîches bio achetées entre le 5 et le 9 mars 2022 dans les magasins Co-op en Alberta et en Saskatchewan pour les consommer plus tard, ne les mangez pas et jetez
  • Faites de même si vous avez des fraises congelées dont vous ne connaissez par l'origine.
  • Lavez et désinfectez les tiroirs, les étagères ou les contenants où ces produits ont été entreposés à l'aide d'un désinfectant de cuisine (suivez les instructions sur le contenant) ou avec une solution d'eau de Javel et rincez à l'eau.
  • Si vous pensez avoir été exposé à ces fraises bio, ou si vous présentez des symptômes correspondant à une infection par l'hépatite A, consultez immédiatement votre professionnel de la santé. La vaccination peut prévenir une infection par l'hépatite A si elle est administrée dans les 14 jours suivant l'exposition.
  • Lavez-vous les mains avant et après avoir préparé ou mangé des aliments, et après avoir utilisé les toilettes ou changé des couches.
  • Si vous avez reçu un diagnostic d'hépatite A, ne préparez pas et ne servez pas de nourriture et de boissons à d'autres personnes.

Commentaires :

Le nombre de foyers de toxi-infections alimentaires liés à des produits frais semblent en augmentation, les Norovirus et le virus de l'hépatite A étant les agents pathogènes les plus fréquents. Cette évolution pourrait s'expliquer par une tendance à la consommation accrue d'aliments non préparés à la maison et une augmentation de la popularité des bars à salades (buffets). De plus, de grands volumes de fruits et légumes intacts, coupés, tranchés ou préparés sont expédiés à partir de lieux centraux et sont distribués sur de larges zones géographiques ce qui peut entraîner des épidémies touchant un grand nombre de personnes sur de larges territoires.

Une revue publiée en 2018 portant sur 130 épidémies a montré que les produits frais les plus fréquemment suspectés d'être à l'origine de foyers viraux étaient les framboises congelées, les baies congelées et les salades.

Les virus ne peuvent pas se développer dans ou sur les aliments mais peuvent parfois être présents sur les produits frais à la suite d'une contamination d'origine fécale. Les produits peuvent être contaminés par les mains des travailleurs ou des enfants infectés par le VHA dans les champs pendant le ramassage ou pendant les étapes de transformation, par le contact avec de l'eau contaminée par le VHA pendant l'irrigation ou le rinçage après la cueillette, ou pendant les étapes de transformation menant à l'emballage.  

L'efficacité de diverses méthodes de désinfection pour réduire la la contamination par le VHA des fruits et légumes frais est un domaine de recherche active.

Source : Promed