Détection du virus de la grippe aviaire hautement pathogène A(H5N2) chez des oiseaux sauvages à Taïwan Médecine des voyages

Publié le 17 juin 2022 à 17h12

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

A Taïwan, les autorités sanitaires ont notifié le 6 juin 2022 à l'Organisation mondiale de la santé animale (OIE) la détection le 23 février du virus de la grippe aviaire hautement pathogène A(H5N2) chez des oiseaux sauvages dans la commune de Neipu, dans le comté de Pingtung

Le 23 février 2022, deux des sept serpentaires bacha (Spilornis cheela) recueillis dans un refuge pour la conservation de la faune sauvage (connu sous le nom de Centre de sauvetage de Pingtung) sont morts de manière soudaine et inattendue. Au total 6 serpentaires. Le sous-type A(H5N2) clade 2.3.4.4b a été détecté et confirmé le 4 mars. Une buse de Harris (Parabuteo unicinctus) s'est également révélée positive.

La zone du refuge a été maintenue en quarantaine et nettoyée/désinfectée à fond. Aucun autre cas d'infection n'a été trouvé dans la région voisine, dans un rayon de 3 kilomètres.

Le diagnostic a été confirmé par isolement viral et technique de biologie moléculaire (RT-PCR) à l'Animal Health Research Institute (AHRI) Laboratoire national.

Source : Organisation mondiale de la santé animale (OIE).