L'Ethiopie rapporte près de 10 000 cas suspects de rougeole Médecine des voyages

Publié le 9 oct. 2022 à 15h57

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), de janvier au 30 septembre 2022, un total de 9 850 cas suspects de rougeole, dont 5 806 confirmés et 56 décès (CFR 0,6%) ont été signalés en Éthiopie.

Au total, 16 districts (woredas) connaissent actuellement des flambées de rougeole confirmées : Chilga, Anded, Gololcha, Gura Damole, Guchi, Babile, Deraa, Banatsemay, North Ari, Raaso, West Imey, Harawo, Jigjiga City, Gashamo, Gorabaqasa et Afdem.

Une épidémie de rougeole imminente menace l'Afrique en raison de l'absence de vaccination.

La transmission aérienne est le plus souvent directe à partir d’un malade qui projette des particules de salive contaminées en parlant ou qui émet des aérosols respiratoires en toussant ou en éternuant. La transmission peut aussi être aérienne indirecte en raison de la persistance d'aérosols contaminés dans l’air (les particules des aérosols sont petites et mettent du temps à se déposer, ce qui explique qu'ils peuvent persister dans l’air jusqu’à deux heures).

Une transmission est également possible par contact direct des mains avec les sécrétions (salive, écoulement nasal) d'une personne malade : les virus de la rougeole présents sur les mains ainsi contaminées pourront pénétrer dans l'organisme si les doigts sont portés à la bouche ou en se frottant les yeux. Les mains peuvent aussi être contaminées en touchant la surface d'un objet lui-même préalablement contaminé par les sécrétions respiratoires d'un malade. 

Les personnes ayant la rougeole peuvent transmettre la maladie de 5 jours avant à 5 jours après l’apparition de l'éruption, qui se manifeste par des "boutons".

Source : Outbreak News Today ; Bureau Afrique de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS).