Une étude récente fait état du risque d'encéphalite à tiques par consommation de produits laitiers Médecine des voyages

Publié le 10 oct. 2022 à 13h19

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

L'encéphalite à tiques (TBE) est une infection virale du système nerveux présente dans de nombreuses régions d'Europe et d'Asie. L'Homme acquiert principalement le TBE par des piqûres de tiques, mais laTBE est parfois contractée par la consommation de produits laitiers non pasteurisés issus de bétail chez qui le virus est présent dans le sang.

Une étude publiée dans la revue Emerging Infectious Diseases a colligé les données de 19 publications rapportant au total 410 cas de TBE transmis par voie alimentaire au cours des quatre dernières décennies. Les pays ayant rapporté des cas étaient : la République Tchèque, la Pologne, la Hongrie, l'Estonie, l'Allemagne, la Croatie, l'Autriche, la Russie et la Slovénie. La plupart des cas (89%) ont été signalés pendant les mois les plus chauds (avril-août) et ont été associés à la consommation de produits laitiers non pasteurisés provenant de chèvres (66%) ou de brebis (25%). La période d'incubation médiane était courte, 3,5 jours, et la maladie neuro-invasive était fréquente (38,9 %). Les caractéristiques cliniques sont similaires aux cas rapportés pour le TBE acquis par des piqûres de tiques, et des symptômes neurologiques se développent chez près de 40 % des personnes infectées.

Rappelons qu'en 2020 un foyer d'encéphalite à tique d'origine alimentaire avait été signalé en France (voir la nouvelle 15679).

Rappels sur l'encéphalite à tique :

L'encéphalite à tique (TBE) ou méningoencéphalite à tique est une encéphalite virale due à un arbovirus de la famille des Flaviviridae, le TBEV. La transmission est presque exclusivement vectorielle et presque toujours transmise par des tiques, et notamment en Europe par Ixodes ricinus, ou moins souvent par ingestion de lait et produits laitiers non pasteurisés.

La vaccination contre l'encéphalite à tiques (Ticovac enfant, Ticovac adulte, Encepur) est à proposer à partir de l'âge de 1 an en cas de séjour en zone rurale ou boisée dans les régions d'endémie (zone tempérée de l'hémisphère nord) jusqu'à 1 500 mètres d'altitude, du printemps à l'automne, et chez l'expatrié.

Ref: Elbaz M, Gadoth A, Shepshelovich D, et al. Systematic Review and Meta-analysis of Foodborne Tick-Borne Encephalitis, Europe, 1980-2021. Emerg Infect Dis. 2022; 28(10): 1945-1954; doi: 10.3201/eid2810.220498.