Epidémie de maladie à virus d’Ebola en Ouganda : état des lieux et mesures applicables dans le pays. Médecine des voyages

Publié le 24 oct. 2022 à 18h28

Biographie

Médecin biologiste.

En Ouganda, la dernière mise à jour du ministère de la santé montre que le nombre de cas confirmés cumulés d'Ebola-Soudan est passé à 75 (dont 5 cas à Kampala), dont 28 décès et que 1 746 contacts ont été identifiés pour un suivi.

Dans le cadre de la lutte contre l’épidémie d’Ebola, les autorités ougandaises ont annoncé une série de mesures applicables dans les districts de Mubende et Kasanda :

  • L’entrée et la sortie des deux districts sont interdites, y compris tout mouvement entre l’un et l’autre. Compte tenu de leur position centrale, il est néanmoins possible de traverser ces deux districts avec l’autorisation préalable de la police, sans pouvoir y déposer ou récupérer des passagers ;
  • Les transports collectifs publics et privés, les bus, les taxis et les bodas ne sont pas autorisés à circuler au sein des deux districts ;
  • Un couvre-feu y est en vigueur entre 19h et 6h ;
  • Les bars, restaurants, salles de sport, saunas ou autres lieux de divertissement ainsi que les lieux de culte sont fermés au public. Les écoles restent en revanche ouvertes.

Les déplacements internationaux peuvent néanmoins faire l’objet de contrôles sanitaires selon des modalités diverses, notamment des contrôles de température qui s’appliquent à tous les voyageurs à l’arrivée et au départ de l’aéroport international d’Entebbe.

Il est recommandé de suivre les consignes de prévention suivantes :

  • éviter tout déplacement à travers et dans les districts de Mubende et Kasanda ;
  • reporter, sauf raison impérative, les déplacements dans les districts concernés ;
  • se tenir régulièrement informé de l’évolution de l’épidémie en consultant le compte Twitter du ministère de la Santé d’Ouganda (@MinofHealthUG), les sites Internet de l’ambassade de France en Ouganda et de l’OMS ;
  • respecter systématiquement les règles d’hygiène.

En cas d’apparition de symptômes évocateurs de la maladie jusqu’à trois semaines après le retour en France, il convient de cesser toute activité, de s’isoler et de contacter immédiatement le SAMU en signalant son séjour et ses activités en Ouganda.

Sources : Outbreak News Today, France Diplomatie, Ministère de l'Europe et des affaires étrangères.