Décès d'enfants liés à la prise de sirop contre la toux en Indonésie Médecine des voyages

Publié le 26 oct. 2022 à 20h09

Biographie

Médecin biologiste.

En Indonésie, au moins 141 enfants, dont la plupart avaient moins de 5 ans, sont décédés des suites d'une insuffisance rénale aiguë. Le pic des cas est survenu entre août et octobre 2022.

Le ministre indonésien de la santé a déclaré que certains sirops utilisés par les enfants souffrant d'insuffisance rénale aiguë contenaient de l'éthylène glycol et du diéthylène glycol et étaient à l'origine de ces décès. Les autorités indonésiennes n'ont jusqu'à présent pas divulgué les marques ou les types de sirops en cause.

Les données divulguées par la presse laissent entendre que ces sirops auraient été produits localement. Le Ministère indonésien de la santé met en cause un changement dans les ingrédients bruts entrant dans la composition de ces médicaments, tout en signalant que l'Indonésie importe la plupart de ces ingrédients d'Inde et de Chine.

Rappelons qu'au début du mois d'octobre 2022, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a lancé une alerte mondiale concernant quatre sirops antitussifs liés à la mort de près de 70 enfants en Gambie (voir la nouvelle 19871). Les autorités indonésiennes ont déclaré que les sirops contre la toux utilisés en Gambie n'étaient pas vendus localement.

Dans ce contexte, les autorités indonésiennes ont suspendu le 19 octobre la prescription et la vente de sirops contre la toux.

Les autorités indonésiennes poursuivent l'enquête en consultation avec des experts en pédiatrie et l'OMS.

Sources: France Diplomatie, Ministère de l'Europe et des affaires étrangères, British Broadcasting Corporation (BBC), Cable News Network (CNN)