La situation d'Ebola en Ouganda Médecine des voyages

Publié le 11 nov. 2022 à 17h14

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

En Ouganda, depuis la déclaration de l'épidémie le 20 septembre et jusqu'au 7 novembre, un total de 136 cas confirmés et 53 décès confirmés (CFR 38,9%) dus à la maladie d'Ebola causée par le Sudan Ebolavirus (SUDV) ont été signalés, ce qui représente une augmentation de 18% et 66% respectivement depuis le dernier point publié le 28 octobre 2022. En outre, 21 décès probables ont également été signalés depuis le début de la flambée, le dernier décès probable ayant été notifié le 29 septembre. Trois cas et trois décès supplémentaires ont été signalés parmi le personnel de santé depuis le 28 octobre, ce qui porte le total à 18 cas et sept décès parmi ces travailleurs.

Huit districts ont signalé des cas : un nouveau district affecté a été signalé (Masaka), ce qui porte à huit le nombre total de districts signalant des cas : Bunyangabu, Kagadi, Kampala, Kassanda, Kyegegwa, Wakiso et Mubende.

Le district le plus touché reste Mubende avec 63 (46%) cas confirmés et 29 (55%) décès confirmés, suivi de Kassanda avec 46 (34%) cas confirmés et 19 (36%) décès confirmés. Deux districts, Bunyangabu et Kagadi, n'ont pas signalé de cas depuis plus de 40 jours.

Au 7 novembre, un total de 1 386 contacts dans sept districts sont actuellement sous surveillance, avec un taux de suivi de 92%. 

Source : Organisation Mondiale de la santé ; Outbreak News Today.