Gastro-entérites à rotavirus : la vaccination recommandée, les vaccins remboursés

Publié le 29 nov. 2022 à 13h48

Biographie

Médecin et développeur

Liens d'intérêt

Pas de lien d'intérêt avec l'industrie du vaccin

1. Gastro-entérites à rotavirus

Les rotavirus sont la première cause de gastroentérite aiguë chez les enfants de moins de 5 ans. Ces virus sont dépourvus d'enveloppe, et comme tous les virus de ce type ils sont très résistants dans le milieu extérieur, où ils peuvent survivre pendant plusieurs mois. Les enfants malades éliminent les virus dans les selles et contaminent leur environnement (objets, surfaces). Le virus est très contagieux : quelques dizaines de virus suffisent à infecter l'enfant qui les ingère, le plus souvent en mettant les doigts dans la bouche. Après une incubation de 1 à 3 jours, les symptômes les plus courants sont une diarrhée aqueuse, des vomissements, de la fièvre et des douleurs abdominales. Les enfants, notamment les nourrissons âgés de moins d'un an, peuvent se déshydrater et devoir être hospitalisés. Mais le plus souvent les infections sont bénignes et la guérison survient en quelques jours. Le traitement fait appel à l’administration de solutés de réhydratation orale et ne nécessite généralement pas d’autres traitements.

Chaque année, les rotavirus sont responsables d'épidémies entre décembre et avril, entrainant environ 20 000 hospitalisations d’enfants de moins de trois ans et 60 000 consultations en médecine générale. Les décès sont rares.

2. Vaccination contre les rotavirus

La vaccination contre les rotavirus a été recommandée le 26 juin 2022 par la Haute Autorité de santé (HAS) après une évaluation minutieuse du rapport bénéfices-risque.

La vaccination anti-rotavirus est très efficace. Elle est utilisée depuis de nombreuses années dans la plupart des pays développés, où elle a fait la preuve de son efficacité. La vaccination diminue d’environ 80 % les gastro-entérites et les hospitalisations dues aux infection à rotavirus.

Il existe deux vaccins contre les rotavirus disponibles en France : le vaccin Rotarix et le vaccin Rotateq. Il s'agit de vaccins vivants atténués. Les deux vaccins sont administrés par voie orale, en mettant des gouttes dans la bouche de l'enfant.

La vaccination contre les rotavirus est recommandée chez l’ensemble des nourrissons âgés de 6 semaines à 6 mois pour les protéger contre les gastroentérites liées à ces virus. Cette vaccination n’est pas obligatoire.

Les contre-indications à la vaccination sont les suivantes :

  • Hypersensibilité à un composant du vaccin ou faisant suite à une précédente administration d'un vaccin contre les rotavirus.
  • Antécédent d'invagination intestinale.
  • Malformation congénitale non opérée de l’appareil gastro-intestinal pouvant prédisposer à une invagination intestinale.
  • Nourrissons ayant une immunodépression connue ou suspectée.

L'administration du vaccin Rotarix doit être différée en cas de fièvre importante, de diarrhée ou de vomissements.

Le schéma vaccinal est le suivant :

  • Rotarix : une dose à l’âge de deux mois et une dose à l’âge de trois mois.
  • Rotateq : une dose à l’âge de deux mois, une dose à l’âge de trois mois et une dose à l’âge de 4 mois.

Depuis le 25 novembre 2022, les vaccins Rotarix et Rotateq sont remboursés à 65 % par l'assurance maladie pour tous les nourrissons âgés de 6 semaines à 6 mois. 

Les prix par dose (TTC et incluant l'honoraire de honoraire de dispensation perçu par le pharmacien) sont les suivants :

  • Rotarix : 59,47 €, soit un coût du schéma vaccinal complet de 118,94 € ;
  • Rotateq : 53,18 €, soit un coût du schéma vaccinal complet de 159,54 €.

Bien que cette vaccination ne soit pas encore inscrite au calendrier vaccinal on peut considérer, avec la mise en place du remboursement des vaccins, que la recommandation vaccinale contre les rotavirus de la HAS est applicable dès à présent.

Ces recommandations sont prises en compte par le système d'aide à la décision vaccinale de MesVaccins.net et intégrées au carnet de vaccination électronique. A noter que celui-ci évoluera avant fin 2022 vers une nouvelle application de carnet de vaccination numérique dont l'ergonomie a été améliorée et qui fournira des recommandations vaccinales plus précises.

Sources :

  • Haute Autorité de santé.
  • Santé Publique France.
  • Ministère de la santé.
  • Journal officiel.