Un cas de paralysie flasque aigue sous enquête au Pérou Médecine des voyages

Publié le 24 mar. 2023 à 15h55

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

Au Pérou, le ministère de la Santé (Minsa) enquête sur le cas d'un enfant mineur atteint de paralysie flasque aiguë dans le département de Loreto.

Il s'agit d'un cas isolé d'un enfant non vacciné contre la poliomyélite appartenant à une communauté autochtone de la province de Datem del Marañón, dans la région de Loreto, qui a présenté des symptômes de paralysie flasque aiguë. Actuellement son état est stable. Selon les résultats de l'Institut Oswaldo Cruz/FIOCRUZ du Brésil, envoyés le 21 mars, la présence de poliovirus sauvage dans le premier échantillon de selles prélevé sur le mineur a été exclue. C'est un poliovirus de type 1 dérivé du vaccin qui a été identifié. 

La poliomyélite, causée par le poliovirus sauvage qui provoque des poussées et des épidémies, est en voie d'éradication dans le monde, et au Pérou il n'y a pas de cas de ce type. Exceptionnellement, des cas de paralysie flasque causés par le virus vaccinal dérivé peuvent apparaître, ce qui est une conséquence de la mutation du virus dans les endroits où la couverture vaccinale est faible.

Source : Outbreak News Today.