En Roumanie, identification d'un foyer de charbon cutané

medecinedesvoyages.net

En Roumanie, selon les médias, trois employés d'un élevage de Movileni (Judet de Iasi) ont été hospitalisés pour une suspicion de charbon cutané (la confirmation bactériologique est toujours en cours).

La direction de la santé vétérinaire et de la sécurité alimentaire de Iasi et l'inspection de la police ont lancé une enquête

L’éleveur avait 130 têtes d'animaux dans son élevage, dont certains n’étaient pas identifiés. Ces animaux qui étaient en pâture dans la localité d'Epureni, étaient asymptomatiques. Mais neuf carcasses de bovins ont été trouvées à proximité, certaines enterrées, certaines brûlées et d’autres entières dans un état de décomposition avancé. Il semblerait que les symptômes sont apparus chez les trois malades environ deux semaines après avoir jeté, brûlé et enterré ces cadavres de bovins. Des échantillons ont été prélevés sur les carcasses; les résultats sont en attente. Les endroits où les carcasses ont été trouvées ont été désinfectés et les carcasses ont été enterrées dans une fosse profonde, brûlées et recouvertes de chaux chlorée.

Par ailleurs, l’enquête a révélé que l'éleveur de Movileni faisait venir des animaux d'autres comtés sans avoir l'autorisation du vétérinaire ou d'autres documents réglementaires. De plus, les habitants de la région affirment que l'éleveur a également abattu et vendu la viande comme étant propre à la consommation.

Source : Médias