Epidémies de chikungunya au Burkina Faso et au Sénégal Médecine des voyages

Publié le 4 oct. 2023 à 23h42

Biographie

Médecin biologiste.

Depuis le début de l'année, 533 cas (299 confirmés ; 234 suspects) et aucun décès de chikungunya ont été signalés dans deux États membres de l'Union africaine : le Burkina Faso (323 cas ; 0 décès) et le Sénégal (210 ; 0).

Burkina Faso

Le 6 septembre 2023, le ministère de la santé du Burkina Faso a signalé 89 cas confirmés et aucun décès de chikungunya à Pouytenga, dans la région du Centre-Est. Le cas index était une femme de 30 ans, vivant dans le secteur 2 de Pouytenga, sans aucun antécédent de voyage dans un État membre connaissant une épidémie de chikungunya. Le foyer a été confirmé par RT-PCR au Laboratoire national de référence des fièvres hémorragiques virales (MURAZ), à Ouagadougou. Le cas index a présenté de la fièvre, des céphalées et des douleurs articulaires. Au total, 323 cas (89 confirmés ; 234 suspects) et aucun décès ont été signalés à Pouytenga, au Burkina Faso.

Sénégal 

Depuis la dernière mise à jour (8 septembre 2023), le ministère de la santé a signalé 53 nouveaux cas confirmés et aucun nouveau décès de chikungunya dans la région de Tambacounda. Au total, 210 cas confirmés et aucun décès de chikungunya ont été signalés dans six des 14 régions du Sénégal. L'épidémie est active dans les régions de Kedougou et de Tambacounda. Les personnes âgées de 15 à 35 ans et de 5 à 14 ans représentent respectivement 48 % et 29 % de tous les cas signalés.

Source : Africa CDC