Epidémie de charbon humain en Zambie

medecinedesvoyages.net

Le 1er novembre 2023, le point focal national du Règlement sanitaire international (RSI) de la Zambie a notifié à l'OMS une flambée de fièvre charbonneuse chez l'homme.

Les premiers cas humains ont été signalés au poste de santé de Dengeza, dans le district de Sinazongwe (province du Sud), le 5 mai 2023. À peu près à la même période, des animaux domestiques (bovins et caprins) et sauvages (hippopotames) seraient morts d'une cause inconnue dans les zones environnantes.

En juin 2023, des cas humains et animaux ont été signalés dans les camps vétérinaires de Kanchindu et de Siameja, dans le district de Sinazongwe. Vingt-six cas humains ont développé des plaies sur le visage, les bras et les doigts après avoir consommé de la viande provenant de trois carcasses d'hippopotames sauvages. Le premier cas humain a été signalé le 16 juin 2023 et confirmé en laboratoire par culture à l'Institut central de recherche vétérinaire (CVRI) de Lusaka.

Au 20 novembre 2023, 684 cas humains suspects, dont quatre décès, soit un taux de létalité de 0,6 %, ont été signalés dans 44 des 116 districts de neuf des dix provinces de Zambie. Le district de Sinazongwe est l'épicentre, avec 287 cas (42% du total des 684 cas) et deux décès (50% du total des quatre décès). Les provinces les plus touchées sont les provinces du Sud (370 cas ; 54 %), de l'Ouest (88 ; 13 %), de Lusaka (82 ; 12 %), de l'Est (66 ; 10 %) et de Muchinga (47 ; 7 %). La majorité des cas symptomatiques ont été épidémiologiquement liés à des cas confirmés et n'ont pas été testés.

Cette épidémie de fièvre charbonneuse sans précédent est la première à toucher de manière significative neuf des dix provinces du pays. La dernière épidémie de grande ampleur signalée en Zambie remonte à 2011, avec 511 cas suspects, écrit l'OMS le 8 décembre 2023.

Le risque de propagation de la maladie à l'intérieur de la Zambie est jugé élevé, de même qu'au niveau régional, en raison des fréquents mouvements d'animaux et de personnes entre la Zambie et les pays voisins, tels que l'Angola, le Botswana, la République démocratique du Congo, le Malawi, le Mozambique, la Namibie, la Tanzanie, l'Ouganda et le Zimbabwe.

Les voyageurs internationaux qui se rendent dans des pays où la maladie du charbon est endémique doivent être conscients du risque sanitaire actuel, déclare l'OMS. En 2021, environ 554 000 touristes ont visité la Zambie, anciennement connue sous le nom de Rhodésie du Nord, selon WorldData.

Toutefois, l'OMS déconseille de mettre en œuvre des restrictions de voyage ou de commerce avec la Zambie sur la base des informations actuelles concernant cet événement.

Source : Organisation mondiale de la Santé