Mon carnet de vaccination électronique
Pour être mieux vacciné, sans défaut ni excès

Position de l'Organisation mondiale de la santé concernant les vaccins anti-hépatite A

Publié le 19 juil. 2012 à 19h55

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

Les vaccins anti-hépatite A inactivés et vivants atténués sont hautement immunogènes et procurent une protection de longue durée, éventuellement à vie, contre l'hépatite A chez les enfants comme chez les adultes. Les données attestent de l'excellent profil d'innocuité des vaccins inactivés. Même si les vaccins vivants atténués contre l'hépatite A sont considérés comme sûrs, les preuves de leur innocuité et de leur tolérance publiées et disponibles au niveau international sont plus limitées.

Les vaccins inactivés

Actuellement, des vaccins anti-hépatite A inactivés sont autorisés pour être administrés par voie intramusculaire selon un schéma à 2 doses, dont la première peut être délivrée à l'âge d'un an ou plus tard. L'intervalle entre la première dose (vaccination primaire) et la seconde (rappel) est flexible (de 6 mois à 4-5 ans), mais se situe habituellement entre 6 et 18 mois.

A part les cas de réaction allergique sévère à la dose précédente, il n'y a pas de contre indication à l'utilisation des vaccins antihépatite A inactivés. Ces vaccins peuvent être administrés en même temps que d'autres vaccins prévus dans le calendrier de vaccination systématique des enfants ou le traitement prophylactique des voyageurs.

Les vaccins vivants atténués

Le vaccin vivant atténué est administré par voie sous-cutanée, sous forme de dose unique.

Une allergie sévère aux composants des vaccins anti-hépatite A vivants atténués est une contre-indication à l'utilisation de ces vaccins et, en règle générale, les vaccins vivants ne doivent pas être administrés pendant la grossesse ou à des sujets fortement immunodéprimés. On ne dispose d'aucune information sur la co-administration de vaccins anti-hépatite A vivants atténués et d'autres vaccins prévus dans le calendrier de vaccination systématique.

Source : Organisation mondiale de la santé (OMS) - Relevé épidémiologique hebdomadaire du 13 juillet 2012.