Mon carnet de vaccination électronique
Pour être mieux vacciné, sans défaut ni excès

Vaccins contre la grippe pandémique A(H1N1)pdm09 et risque de narcolepsie : mise au point

Publié le 14 oct. 2012 à 23h23

Biographie

- Qualité : Docteur en médecine, biologiste médical (DES biologie 1992).
- Activité principale : biologiste médical, médecin de centre international de vaccinations
- Spécialités médicales : microbiologie, virologie, vaccinologie.

Liens d'intérêt

- Membre de commissions et comités :
Commission des maladies infectieuses et des maladies émergentes (Haut Conseil de la santé publique, 2017- en cours)
Comité technique de vaccinations (Haut Conseil de la santé publique, 2007-2017)
Groupe vaccins (ANSM, 2016-en cours)
- Liens avec l'industrie :
DPI consultable sur le site HCSP : https://www.hcsp.fr/explore.cgi/Personne?clef=2329 Rémunérations directes par l’industrie : non.
A titre familial : aucun lien.

Définition de la narcolepsie

Il s'agit d'un trouble du sommeil caractérisé par une somnolence excessive au cours de la journée, avec des accès de sommeil incontrôlables. Elle peut s'accompagner, à la suite d'une émotion, de la perte soudaine du tonus musculaire. En France, chaque année, 900 nouveaux cas de narcolepsie sont dénombrés, essentiellement chez les adolescents et les adultes jeunes (incidence annuelle de 0,5/100 000 chez les enfants à 1,5/100 000 chez les sujets de plus de 16 ans).

Signalement de cas de narcolepsie chez des personnes vaccinées contre la grippe A pandémique en 2009-2010 avec le vaccin Pandemrix®

En août 2010, plusieurs cas de narcolepsie sont signalés en Finlande et en Suède dans les suites de la campagne de vaccination contre la grippe pandémique 2009-2010. Ce signalement conduit l'agence européenne du médicament (EMA) à engager immédiatement une réévaluation du rapport bénéfice/risque de ce vaccin. En juin 2012, plus de 450 cas de narcolepsie ont été rapportés en Europe après la vaccination contre la grippe A(H1N1)pdm09.

Réévaluation du bénéfice/risque du vaccin

Pandemrix® est un vaccin monovalent contenant le virus grippal pandémique A(H1N1)pdm 09. Il est inactivé, contient un adjuvant (squalène) et il est produit de manière "classique" comme la majorité des autres vaccins grippaux, c'est-à-dire sur œuf embryonné de poule.

La réévalaution du bénéfice/risque de ce vaccin a reposé sur plusieurs études :

  • Etude de cohorte en Finlande qui a comparé l'incidence de la narcolepsie chez les sujets vaccinés par Pandemrix® entre le premier janvier 2009 et le 15 août 2010 à celle de sujets non vaccinés. Sur un total de 915 000 enfants âgés de 4 à 18 ans, l'augmentation de risque de narcolepsie (risque relatif) était de 12,7 (6,1-30,8) ; cela signifie que les personnes ayant reçu le vaccin Pandemrix® avaient 12,7 fois plus de risques de développer une narcolepsie que celles qui n'avaient pas reçu ce vaccin ;
  • En Suède, le risque relatif varie de 4,19 (1,76-12,1) à 6,6 (3,1-14,5) selon les études  ;
  • L'étude européenne VAESCO* :
    - a montré une augmentation du taux d'incidence de la narcolepsie chez les sujets de 5 à 19 ans uniquement en Finlande et en Suède après la mise en place de la campagne de vaccination de grippe pandémique avec ce vaccin (automne 2009) par rapport à la période précédente (période 2008-2009) [étude conduite en Finlande, Suède, Danemark, Norvège, Pays-Bas, Italie et Royaume-Uni] ;
    - a également retrouvé une association significative du risque de narcolepsie chez les sujets vaccinés en Finlande et en Suède dans le cadre d'une étude cas-témoin européenne conduite dans 8 pays [Danemark, Finlande, France, Italie, Norvège, Pays-Bas, Royaume-Uni et Suède).

La France est le seul pays où l'association significative entre la vaccination contre le virus grippal A(H1N1)pdm09 et la survenue de narcolepsie a été identifiée chez les sujets jeunes et ceux âgés de 19 ans et plus, majoritairement chez des personnes vaccinées par Pandemrix® (47 cas/ 4 100 000 personnes vaccinées), avec quelques cas associés à la vaccination avec Panenza® (3 cas/ 1 600 000 personnes vaccinées).

En Irlande, une étude de cohorte rétrospective a également montré une augmentation du risque de narcolepsie d'un facteur 13 chez les sujets de 5 à 19 ans.

Une étude de cohorte rétrospective est actuellement conduite au Canada, où un vaccin équivalent au Pandemrix® (Arepanrix®) a été utilisé.

Au total, l'EMA confirme l'existence d'un signal chez l'enfant et l'adolescent en Finlande, en Suède et en France, avec également un signal chez l'adulte retrouvé uniquement en France. Par ailleurs, la relation de causalité entre la vaccination contre la grippe pandémique A(H1N1)pdm09 ne peut être établie à ce jour, car d'autres causes ne peuvent être écartées (génétiques ou environnementales).

Des limites à l'étude européenne VAESCO sont soulignées par les autorités sanitaires : biais méthodologiques (sélection des sujets, critères de diagnostic de la narcolepsie) en particulier en France et en Norvège, qui participeraient à surestimer le risque de narcolepsie chez les adultes vaccinés.

Enfin, il faut rappeler que l'ensemble des vaccins pandémiques contre le virus grippal A(H1N1)pdm09 ne sont actuellement plus disponibles.

Source : Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (Ansm).

* VAESCO : Vaccine Adverse Event Surveillance & Communication. Il s'agit d'un projet de surveillance des effets indésirables post-vaccinaux financé par le Centre européen pour la prévention et le contrôle des maladies (ECDC).


Maladie : Grippe A(H1N1)pdm09

Vaccins : PANDEMRIX PANENZA

Référence principale :