Description

Vaccin contre le virus influenza A(H1N1) 2009 (cultivé sur oeuf, fragmenté, inactivé, sans adjuvant)

Classe

Inerte
- Protéique

Forme et présentation

Suspension injectable. Liquide incolore, limpide à opalescent.

  • Présentation unidose à 0,5 ml.
  • Récipient multidose : 5 ml (10 doses de 0,5 ml) de suspension en flacon (verre de type I) avec bouchon (halobutyl) avec présence d’un conservateur (thiomersal). Boîte de 10 flacons.et multidoses.

Composition

Virus de la grippe* fragmenté, inactivé, contenant un antigène équivalent à : 

A/California/7/2009 (H1N1)v-souche analogue (NYMC X-179A) : 15 microgrammes** par dose de 0,5 ml 

* cultivé sur oeufs 

** exprimé en microgrammes d’hémagglutinine 

Ce vaccin est conforme aux recommandations de l’OMS et à la décision de l’Union Européenne pour la pandémie.

Excipients. Chaque dose de 0,5 ml contient :

  • Thiomersal (présentation multidoses, 45 microgrammes / 0,5 ml)
  • Chlorure de sodium
  • Chlorure de potassium 
  • Phosphate disodique dihydraté
  • Phosphate monopotassique
  • Eau pour préparations injectables

Posologie

Ce vaccin pandémique a été autorisé sur la base des données limitées obtenues avec le vaccin contenant l’antigène (H1N1)v. 

Adultes jusqu’à 60 ans, adolescents et enfants à partir de 9 ans

  • Une dose (0,5 ml) remplit les critères d’immunogénicité requis pour les vaccins pandémiques.
  • Une deuxième dose pourra être donnée, avec un intervalle d’au moins 3 semaines après la première dose. La nécessité d’une seconde dose n’a pas été établie. 

Personnes âgées (> 60 ans)

  • Une dose (0,5 ml) est administrée à une date déterminée.
  • Une deuxième dose de vaccin doit être administrée après un intervalle d’au moins 3 semaines.

Enfants de 3 à 8 ans

  • Une dose (0,5 ml) est administrée à une date déterminée.
  • Une deuxième dose de vaccin doit être administrée après un intervalle d’au moins 3 semaines.

Enfants de 6 à 35 mois

  • Une demi-dose (0,25 ml) est administrée à une date déterminée.
  • Une deuxième demi-dose de vaccin doit être administrée après un intervalle d’au moins 3 semaines.

Enfants de moins de 6 mois

  • PANENZA n’est pas recommandé chez les enfants de moins de 6 mois. 

Lorsque PANENZA est utilisé pour la première dose, il est recommandé de terminer le schéma de vaccination avec PANENZA.

Contre-indications

Antécédents de réaction anaphylactique (c’est-à-dire mettant en jeu le pronostic vital) à l’un des constituants de ce vaccin, à l’ovalbumine ou à toute autre protéine d’oeuf, aux protéines de poulet, à la néomycine, à l’octoxinol-9 et au formaldéhyde. En cas de pandémie, si une vaccination est considérée nécessaire, un équipement de réanimation doit être disponible immédiatement en cas de besoin.

Mises en garde et précautions d'emploi

Des précautions sont nécessaires lors de l’administration de ce vaccin aux personnes présentant une hypersensibilité (autre qu’un antécédent de réaction anaphylactique) connue soit à l’un des constituants de ce vaccin, y compris le thiomersal, soit à l’ovalbumine ou à toute autre protéine d’oeuf, aux protéines de poulet, à la néomycine, à l’octoxinol-9 et au formaldéhyde. Comme pour tous les vaccins injectables, il est recommandé de toujours disposer d’un traitement médical approprié et de surveiller le sujet dans l’éventualité, rare, d’une réaction anaphylactique suivant l’administration du vaccin. 

Si la situation pandémique le permet, la vaccination devra être reportée chez les patients présentant une maladie fébrile sévère ou une infection aiguë. PANENZA ne doit en aucun cas être administré par voie intravasculaire. 

Il n’y a pas de données spécifiques concernant l’utilisation de PANENZA par voie sous-cutanée. Cependant, chez les patients présentant une thrombocytopénie ou des troubles de la coagulation, l’administration de PANENZA peut être envisagée par voie sous-cutanée comme alternative à la voie intramusculaire. 

La réponse en anticorps chez les patients présentant une immunodépression endogène ou iatrogène peut être insuffisante. Une réponse immunitaire protectrice peut ne pas être obtenue chez toutes les personnes vaccinées. Il n’y a pas de données de tolérance, d’immunogénicité ou d’efficacité permettant d’interchanger PANENZA avec d’autres vaccins pandémiques H1N1.

Interactions

Il n’existe pas de données sur la co-administration de PANENZA avec d’autres vaccins. Cependant, si la co-administration avec un autre vaccin est indiquée, les injections doivent se faire sur des membres différents. Il faut noter que les effets indésirables peuvent être intensifiés.

La réponse immunitaire peut être diminuée si le patient est sous traitement immunosuppresseur.

Après une vaccination antigrippale, il a été observé des résultats faussement positifs aux tests sérologiques réalisés par la méthode ELISA pour détecter des anticorps contre le VIH-1, le virus de l’hépatite C et plus particulièrement le HTLV-1. L’utilisation de la technique Western blot pourrait infirmer ces résultats faussement positifs et confirmer les vrais résultats. Ces réactions faussement positives pourraient être dues à la réponse en IgM induite par le vaccin.

Grossesse

Il n’y a actuellement aucune donnée disponible concernant l’utilisation de PANENZA au cours de la grossesse. Les données chez les femmes enceintes vaccinées avec différents vaccins grippaux saisonniers inactivés et sans adjuvant ne suggèrent pas de malformations ou de toxicité foetale ou néonatale. 

PANENZA peut être utilisé chez la femme enceinte quel que soit le stade de la grossesse si la vaccination est jugée nécessaire. 

Allaitement

PANENZA peut être utilisé pendant l’allaitement.

Effets indésirables

1. Effets indésirables observés au cours des essais cliniques

1.1. Adultes et personnes âgées

Au cours d’un essai clinique en ouvert, deux doses (0,5 ml) de PANENZA ont été administrées à 3 semaines d’intervalle à 101 adultes et 45 personnes âgées. La tolérance a été évaluée après chaque administration.

Des réactions locales et systémiques sont survenues dans les 7 jours suivant l’administration du vaccin. La sévérité de ces réactions allait du grade 1 (légère) au grade 2 (modérée). Ces réactions ont en géspontanément dans les 1 à 3 jours après leur apparition.

Les réactions les plus fréquentes étaient : céphalées, myalgies et douleur au site d’injection.

Les réactions étaient généralement plus fréquentes chez les adultes que chez les personnes âgées.

Les données ci-dessous résument les fréquences des effets indésirables rapportés après chacune desvaccinations en utilisant la convention suivante : 

  • trèsfréquent ( ≥ 1/10) ; 
  • fréquent ( ≥ 1/100 à <1/10) ; 
  • peu fréquent ( ≥ 1/1000 à <1/100) ; 
  • rare ( ≥ 1/10 000 à <1/1000) ;
  • très rare(<1/10 000), fréquence indéterminée (ne peut être estimée surla base des données disponibles).

1.3.1. Affections du système nerveux

  • Très fréquent : céphalées

1.3.3. Affections musculo-squelettiques et systémiques

  • Très fréquent : myalgies

1.1.3. Troubles généraux et anomalies au site d'administration

  • Très fréquent : réaction locale (douleur au site d'injection)
  • Fréquent : malaise, frissons, fièvre, réactions locales (érythème, gonflement au site d'injection)

1.2. Enfants et adolescents (de 3 à 17 ans)

Au cours d’un essai clinique en ouvert, deux doses (0,5 ml) de PANENZA ont été administrées à 3 semaines d’intervalle à 51 enfants de 3 à 8 ans et 52 adolescents de 9 à 17 ans. La tolérance a été évaluée après chaque administration.

Des réactions locales et systémiques sont survenues dans les 7 jours suivant l’administration du vaccin. La sévérité des réactions locales et systémiques sont survenues dasévérité de ces réactions allait du grade 1 (légère) au grade 2 (modérée). Ces réactions ont en général disparu spontanément dans les 1 à 3 jours après leur apparition.

Chez les enfants de 3 à 8 ans, les réactions les plus fréquentes étaient : douleur au site d’injection, céphalées et malaise.

Chez les adolescents de 9 à 17 ans, les réactions les plus fréquentes étaient : douleur au site d’injection et céphalées.

Les réactions étaient généralement plus fréquentes chez les enfants et les adolescents que chez les adultes et les personnes âgées.

Les données ci-dessous résument les fréquences des effets indésirables rapportés après chacune des vaccinations.

1.2.1. Affections du système nerveux

  • Très fréquent : céphalées

1.2.2. Affections musculo-squelettiques et systémiques

  • Très fréquent : myalgies

1.2.3. Troubles généraux et anomalies au site d'administration

  • Très fréquent : malaise, frissons, réactions locales (douleur, érythème au site d'injection)
  • Fréquent : fièvre, réactions locales (gonflement, induration, ecchymose au site d'injection)

1.3. Enfants de 6 à 35 mois

Au cours d’un essai clinique en ouvert, deux demi-doses (0,25 ml) de PANENZA ont été administrées à 3 semaines d’intervalle à 61 enfants de 6 à 23 mois et à 40 enfants de 24 à 35 mois.

La tolérance a été évaluée après la première dose.

Des réactions locales et systémiques sont survenues dans les 7 jours suivant l’administration du vaccin. 

Chez les enfants de 6 à 23 mois, les réactions les plus fréquentes étaient : érythème au site d’injection et irritabilité.

Chez les enfants de 24 à 35 mois, les réactions les plus fréquentes étaient : douleur au site d’injection et malaise.

1.3.1. Les données ci-dessous résument les fréquences des effets indésirables rapportés après la première dose chez 61 enfants de 6 à 23 mois.

1.3.1.1. Affections du système nerveux

  • Très fréquent : somnolence

1.3.1.2. Affections psychiatriques

  • Très fréquent : pleurs anormaux

1.3.1.3. Affections gastrointestinales

  • Fréquent : vomissements

1.3.1.4. Troubles du métabolisme et de la nutrition

  • Très fréquent : perte d'appétit

1.3.1.5. Troubles généraux et anomalies au site d'administration

  • Très fréquent : irritabilité, réactions locales (sensibilité, érythème au site d'injection)
  • Fréquent : fièvre, réactions locales (gonflement, induration, ecchymose au site d'injection)

1.3.2. Les données ci-dessous résument les fréquences des effets indésirables rapportés après la première dose chez 40 enfants de 24 à 35 mois

1.3.2.1. Affections du système nerveux

  • Fréquent : céphalées

1.3.2.2. Affections musculo-squelettiques et systémiques

  • Très fréquent : myalgies

1.3.2.3. Troubles généraux et anomalies au site d'administration

  • Très fréquent : malaise, frissons, réactions locales (douleur, érythème au site d'injection)
  • Fréquent : fièvre, réactions locales (gonflement, induration, ecchymose au site d'injection)

2. Effets indésirables issus de la surveillance après commercialisation

Il n’existe pas de données de tolérance sur l’expérience après commercialisation de PANENZA.

Cependant, au cours de la surveillance après commercialisation des vaccins trivalents saisonniers, les effets indésirables suivants ont été rapportés très rarement, même si leur incidence ne peut être précisément calculée :

2.1. Affections hématologiques et du système lymphatique :

Thrombocytopénie transitoire, lymphadénopathie transitoire.

2.2. Affections du système immunitaire :

Réactions allergiques conduisant à un choc dans de rares cas, angiœdème.

2.3. Affections du système nerveux :

Névralgie, paresthésie, convulsions fébriles, troubles neurologiques tels qu’encéphalomyélite, névrite ousyndrome de Guillain-Barré.

2.4. Affections vasculaires :

Vascularite associée, dans de très rares cas, à une atteinte rénale transitoire.

2.5. Affections de la peau et du tissu sous-cutané :

Réactions cutanées généralisées incluant prurit, urticaire et rash non spécifique.

Autres informations

Les résultats d’immunogénicité obtenus à partir d’essais cliniques réalisés chez l’adulte sain de plus de 18 ans indiquent qu’après administration une dose de 0,5 ml, le taux de séroprotection était supérieur à 93 %, celui de séroconversion supérieur à 92%, et le rapport entre les titres d’anticorps après et avant vaccination de plus de 48%. Les résultats après une deuxième dose administrée à 21 jours d’intervalle n’ont pas montré d’augmentation significative du taux d’anticorps. Dans la mesure où la réponse immunitaire satisfait aux trois critères requis par le CHMP, il est recommandé d’administrer une dose chez les adultes sains de 18 à 60 ans. Compte tenu du nombre limité de résultats disponibles à ce jour pour les sujets de plus de 60 ans, il est recommandé d’administrer deux doses pour cette catégorie de sujets dans l’attente de données supplémentaires. Une dose a aussi été préconisée chez les adolescents et enfants de plus de 9 ans compte tenu d’une réponse sérologique similaire à celle obtenue chez les adultes et qui satisfait aux critères sérologiques du CHMP. Les données obtenues chez les enfants de 6 mois d’âge et jusqu’à 8 ans indiquent une augmentation du taux d’anticorps après l’administration d’une deuxième dose, notamment chez les nourrissons de moins de 3 ans. Par ailleurs, la posologie retenue à partir de ces mêmes résultats pour les nourrissons de moins de 3 ans, a été de 0.25 ml, c'est-à-dire une demi dose de celle préconisée pour l’adulte.

Durée de conservation : 1 an. Après première ouverture : utiliser dans les 7 jours si conservé au réfrigérateur (entre 2°C et 8°C).

Résumé à l'intention du public

http://afssaps-prd.afssaps.fr/php/ecodex/frames.php?specid=66304783&typedoc=N&ref=N0180269.htm