Cas de poliomyélite autochtone en Asie centrale

Publié le 16 oct. 2010 à 22h08

Biographie

- Professeur agrégé enseignant à l'École du Val-de-Grâce et à l'Université de Bordeaux.

Liens d'intérêt

- Aucune perception de rémunération ou de tout autre avantage de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.
- Aucune rémunération ou avantages reçus de l'industrie pharmaceutique.
- Déclaration mise à jour le 26 août 2020.

Un cas de poliomyélite autochtone a été rapporté le 11 octobre 2010 chez un enfant de 7 ans dans la région du Sud Kazakhstan. Cinq autres cas sont suspectés. Des campagnes de vaccination ont récemment été effectuées dans ce pays. Cet enfant était hors classe d’âge ciblée. D’autres campagnes sont prévues dans cette région, ciblant les enfants âgés de 0 à 15 ans, dans les régions frontalières du Kazakhstan et à Almaty, Zhambyl, Kyzylorda et Mangystau.

Le 23 avril 2010, une épidémie de poliovirus sauvage de type 1 a débuté au Tadjikistan alors que la zone géographique Europe de l'Organisation mondiale de la santé (dite zone OMS EURO) n’avait pas enregistré de cas depuis 2002. La dernière mise à jour de l’OMS, au 30 septembre 2010, fait état de 458 cas confirmés dont 26 décès. Compte tenu de la localisation de l’épidémie au Tadjikistan et de la fréquence des formes asymptomatiques d’infection par un virus polio sauvage, une circulation virale dans les zones frontalières avec l’Ouzbékistan, le Kirghizstan et le Kazakhstan ne peut être exclue. Des cas autochtones ont été rapportés en Russie et au Turkménistan. Ces cas autochtones sont les premiers depuis 1995.

Source : Bulletin hebdomadaire international. Institut de veille sanitaire.