Côte d'Ivoire : l'instabilité politique gêne la lutte contre la fièvre jaune Médecine des voyages

Publié le 6 jan. 2011 à 15h01

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

Au centre de la Côte d'Ivoire, dans les départements de Séguéla, Katiola, et Béoumi sévit depuis un mois une épidémie de fièvre jaune (21 cas suspects, 2 cas confirmés et 11 décès). Compte tenu de la confusion politique actuelle, aucune campagne de vaccination n'a pu être entreprise.

Source : Promed et Organisation mondiale de la santé.