Indisponible et remplacé par FLUENZ TETRA

Description

Vaccin grippal vivant atténué, nasal

Classe

Vivant

Forme et présentation

Suspension pour pulvérisation nasale.

Composition

1. Antigène

Virus* grippal réassorti (vivant atténué) des souches suivantes** :

par dose de 0,2 ml :

A/ Souche officielle (H1N1), analogue à la souche réelle : 107,0±0,5 UFF ***

A/ Souche officielle (H3N2), analogue à la souche réelle : 107,0±0,5 UFF ***

B/ Souche officielle, analogue à la souche réelle : 107,0±0,5 UFF ***

* cultivé sur oeufs embryonnés de poules provenant d’élevages sains.

** produites sur cellules Vero par technologie de génétique inverse. Ce produit contient des organismes génétiquement modifiés (OGM).

*** unités formant foyer.

Ce vaccin est conforme à la recommandation de l’OMS (Hémisphère Nord) et à la décision de l’UE pour la saison 2014/2015 :

  • Souche A (H1N1)/California/7/2009  
  • Souche A (H3N2)/Texas/50/2012  (analogue à souche A/Victoria/361/2011) 
  • Souche B/Massachusetts/2/2012 (lignée B Yamagata/16/88) 

Le vaccin peut contenir des résidus des substances suivantes : protéines d’oeuf (ex : ovalbumine) et gentamicine.

2. Excipients

  • Saccharose,
  • Phosphate dipotassique,
  • Phosphate monopotassique,
  • Gélatine (porcine, Type A),
  • Chlorhydrate d’arginine,
  • Glutamate monosodique monohydraté,
  • Eau pour préparations injectables.

Indications

Prévention de la grippe chez les sujets âgés de 24 mois à moins de 18 ans.

L’utilisation de FLUENZ doit être conforme aux recommandations officielles.

Posologie

Enfants âgés de 24 mois et plus et adolescents : 0,2 ml (0,1 ml administré dans chaque narine).

Chez les enfants n’ayant pas été auparavant vaccinés contre la grippe saisonnière, une seconde dose devra être administrée dans un intervalle d’au moins 4 semaines.

FLUENZ ne doit pas être utilisé chez les nourrissons et enfants de moins de 24 mois, en raison de problèmes de sécurité.

Mode d'administration

Fluenz est réservé à une utilisation par voie NASALE UNIQUEMENT

NE PAS UTLISER AVEC UNE AIGUILLE.
NE PAS INJECTER. 

Les modalités pratiques d'administration du vaccin FLUENZ, étape par étape, sont détaillées dans le RCP

Contre-indications

  • Hypersensibilité aux substances actives, à l’un des excipients (ex : gélatine), à la gentamicine (traces de résidus possibles), aux oeufs ou aux protéines de l’oeuf (ex : ovalbumine).
  • Enfants et adolescents immunodéprimés en raison d’une pathologie ou d’un traitement immunosuppresseur tels que : une leucémie aiguë ou chronique, un lymphome, une infection par le VIH symptomatique, une immunodéficience cellulaire et la prise de corticostéroïdes à fortes doses.
  • L’utilisation de FLUENZ n’est pas contre-indiquée chez les patients présentant une infection par le VIH asymptomatique, ou recevant un traitement par corticostéroïdes topiques/inhalés ou par corticostéroïdes systémiques à faible dose, ou recevant un traitement de substitution à base de corticostéroïdes, comme dans les cas d’insuffisance surrénale.
  • Enfants et adolescents âgés de moins de 18 ans et recevant un traitement par salicylés, en raison de l’association du syndrome de Reye avec les salicylés et l’infection par un virus de la grippe de type sauvage.

Mises en garde et précautions d'emploi

  • Comme pour la plupart des vaccins, il est recommandé de toujours disposer d’un traitement médical approprié et d’assurer une surveillance, dans l’éventualité d’une réaction anaphylactique suite à l’administration de FLUENZ.
  • FLUENZ ne doit pas être administré aux enfants et adolescents présentant un asthme sévère ou des épisodes de sifflement, ce type de patient n’ayant pas fait l’objet d’études cliniques adaptées.
  • Ne pas administrer FLUENZ aux nourrissons et enfants âgés de moins d’un an. Dans une étude clinique, une augmentation du nombre d’hospitalisations a été observée chez les nourrissons et enfants âgés de moins d’un an suite à la vaccination. L’administration de FLUENZ n’est pas recommandée chez les nourrissons et les enfants âgés de 12 à 23 mois. Dans une étude clinique, une augmentation du nombre de cas d’épisodes de sifflement a été observée chez les nourrissons et enfants âgés de 12 à 23 mois suite à la vaccination.
  • Il convient d’informer les personnes vaccinées que FLUENZ est un vaccin constitué d’un virus vivant atténué susceptible d’être transmis à des sujets immunodéficients. Il est conseillé aux personnes vaccinées d’éviter, autant que possible, le contact étroit avec des sujets sévèrement immunodéficients (ex : bénéficiaires d’une greffe de moelle osseuse nécessitant un isolement) pendant 1 à 2 semaines suivant la vaccination. Les études cliniques indiquent un pic d’incidence de présence du virus vaccinal 2 à 3 jours après la vaccination. Dans les situations où le contact avec des patients sévèrement immunodéprimés ne peut être évité, le risque potentiel de transmission du virus vaccinal de la grippe doit être mis en balance avec le risque de contracter et transmettre un virus de la grippe de type sauvage.
  • FLUENZ ne doit en aucun cas être injecté.
  • Il n’existe pas de données concernant la tolérance de l’administration intranasale de FLUENZ chez les enfants souffrant de malformations cranio-faciales non corrigées.

Interactions

  • Ne pas administrer FLUENZ aux enfants et adolescents âgés de moins de 18 ans recevant un traitement par salicylés . Ne pas utiliser les salicylés chez les enfants et les adolescents âgés de moins de 18 ans dans les 4 semaines suivant la vaccination, sauf indication médicale contraire. En effet, des cas de syndrome de Reye ont été rapportés suite à l’utilisation de salicylés en cours d’infection par un virus de la grippe de type sauvage.
  • La co-administration de FLUENZ avec les vaccins vivants atténués contre la rougeole, les oreillons, la rubéole et la varicelle, ainsi que le vaccin oral poliomyélitique a fait l’objet d’études. Aucune modification clinique significative des réponses immunitaires n’a été observée avec les vaccins contre la rougeole, les oreillons, la varicelle, le vaccin oral poliomyélitique ou FLUENZ. La réponse immunitaire au vaccin contre la rubéole était altérée de manière significative. Toutefois, cette modification pourrait ne pas avoir de pertinence clinique, avec le schéma d’immunisation en deux doses du vaccin contre la rubéole.
  • La co-administration de FLUENZ avec des vaccins inactivés n’a pas été étudiée.
  • L’utilisation simultanée de FLUENZ avec des antiviraux actifs contre les virus de la grippe A et/ou B n’a pas été évaluée. Toutefois, compte tenu du risque des antiviraux contre la grippe de diminuer l’efficacité de FLUENZ, il est conseillé de ne pas administrer le vaccin dans les 48 heures suivant l’arrêt du traitement antiviral contre la grippe. L’administration des antiviraux contre la grippe dans les deux semaines suivant la vaccination peut affecter la réponse du vaccin.
  • Si des antiviraux contre la grippe et FLUENZ sont administrés de manière concomitante, il convient d’envisager une seconde vaccination quand cela est justifié.

Grossesse

Il existe des données limitées sur l’utilisation de FLUENZ chez la femme enceinte. Bien que les études effectuées chez l’animal n’aient pas mis en évidence d’effets délétères directs ou indirects sur la reproduction, FLUENZ n’est pas recommandé pendant la grossesse.

Fécondité

Il n’existe aucune donnée sur les éventuels effets de FLUENZ sur la fertilité masculine et féminine.

Allaitement

On ne sait pas si FLUENZ est excrété dans le lait maternel. Par conséquent, sachant que certains virus sont excrétés dans le lait maternel, FLUENZ ne doit pas être utilisé pendant l’allaitement.

Effets indésirables

Résumé du profil de tolérance

Les données sur la tolérance en cas d’utilisation de FLUENZ ont été recueillies chez plus de 28 500 enfants et adolescents âgés de 2 à 17 ans à partir d’études cliniques et chez plus de 52 500 enfants et adolescents à partir d’études de tolérance post autorisation. Des données de tolérance supplémentaires ont été obtenues lors de l’expérience en post- commercialisation.

Bien que la tolérance chez les enfants et adolescents atteints d’un asthme léger à modéré ait été établie, les données chez les enfants atteints d’autres maladies pulmonaires ou de maladies cardiovasculaires, rénales ou métaboliques chroniques sont limitées. Dans les études réalisées chez des adultes dans lesquelles un fort pourcentage des patients présentait des maladies chroniques sous-jacentes, le profil de tolérance de FLUENZ était comparable au profil de tolérance observé chez les patients ne présentant pas de telles pathologies.

Résumé des effets indésirables

L’effet indésirable le plus fréquemment observé lors des études cliniques chez les patients était une congestion nasale/rhinorrhée.

Les fréquences des effets indésirables sont rapportées comme suit :

Très fréquent (≥ 1/10) Fréquent (≥ 1/100, < 1/10) Peu fréquent (≥ 1/1 000, < 1/100) Très rare (< 1/10 000)

Affections du système immunitaire

  • Peu fréquent : réactions d’hypersensibilité (y compris oedème facial, urticaire et, très rarement, réactions anaphylactiques)

Troubles du métabolisme et de la nutrition

  • Très fréquent : diminution de l’appétit

Affections du système nerveux

  • Très fréquent : céphalées

Affections respiratoires, thoraciques et médiastinales

  • Très fréquent : congestion nasale/rhinorrhée
  • Peu fréquent : épistaxis

Affections de la peau et du tissu sous-cutané

  • Peu fréquent : éruption cutanée

Affections musculo-squelettiques et systémiques

  • Fréquent : myalgie

Troubles généraux et anomalies au site d’administration

  • Très fréquents : malaise
  • Fréquent : fièvre

Dans une étude clinique avec un vaccin grippal injectable (MI-CP111), une augmentation du nombre d’hospitalisation (toutes causes confondues) a été observée dans les 180 jours suivant l’administration de la dernière dose du vaccin, chez les nourrissons et les enfants âgés de 6 à 11 mois (6,1 % avec FLUENZ contre 2,6 % avec le vaccin grippal injectable). Le taux d’hospitalisation n’a pas augmenté chez les patients âgés d’un an et plus ayant reçu FLUENZ. Dans cette étude, une augmentation de la fréquence des épisodes de sifflement sur 42 jours chez les nourrissons et les enfants âgés de 6 à 23 mois (5,9 % avec FLUENZ contre 3,8 % avec le vaccin grippal injectable) a été observée. La fréquence des épisodes de sifflement n’a pas augmenté chez les patients âgés d’un an et plus ayant reçu FLUENZ. L’utilisation de FLUENZ n’est pas indiquée chez les nourrissons et les enfants âgés de moins de 24 mois.

De très rares cas de syndrome de Guillain-Barré et d’exacerbation des symptômes du syndrome de Leigh (encéphalomyopathie mitochondriale) ont également été observés après commercialisation.

Déclaration des effets indésirables suspectés

La déclaration des effets indésirables suspectés après autorisation du médicament est importante. Elle permet la surveillance continue du rapport bénéfice/risque du médicament. Les professionnels de santé déclaremtn tout effet indésirable suspecté via le système national de déclaration.

Pharmacodynamie

Classe pharmacothérapeutique

Vaccins grippaux, vivants atténués, code ATC : J07BB03 Les souches du virus de la grippe de FLUENZ sont (a) adaptées au froid (ca) ; (b) thermosensibles (ts) ; et (c) atténuées (att). Ainsi, elles se répliquent dans le nasopharynx et induisent une immunité protectrice.

Efficacité

FLUENZ a été administré à plus de 30 000 personnes dans le cadre d’études cliniques contrôlées, sur plusieurs années, dans diverses régions et avec différentes souches de vaccins.

Études sur la population pédiatrique

Les données d’efficacité de FLUENZ sur la population pédiatrique proviennent de 9 études contrôlées menées sur plus de 20 000 nourrissons et enfants, jeunes et adolescents, sur 7 saisons grippales. Quatre études contrôlées contre placebo incluaient une deuxième vaccination au cours de la seconde saison. FLUENZ a montré sa supériorité sur le vaccin grippal injectable dans 3 études. Voir un résumé des résultats en termes d’efficacité sur la population pédiatrique (tableaux 1 et 2 du RCP).

 Tableau 1 Efficacité de FLUENZ dans les études pédiatriques contre placebo

 Numéro de l’étude  Région  Tranche d’âge a  Nombre de sujets  Saison grippale  Efficacité
(IC 95 %)b
Souches antigéniquement apparentées
 Efficacité
(IC 95 %)b
quelle que soit la souche
 D153-P502  Europe  6 à 35 M 1 616  2000-2001 85,4%
(74,3 ; 92,2)
85,9%
(76,3 ; 92,0)
 2001-2002 88,7%
(82,0 ; 93,2)
85,8%
(78,6 ; 90,9)
 D153-P504  Afrique, 
Amérique latine
 6 à 35 M 1 886 2001 73,5%
(63,6 ; 81,0)c
72%
(61,9 ; 79,8)c
2002 73,6%
(33,3 ; 91,2)
46,6%
(14,9 ; 67,2)
 D153-P513  Asie/Océanie  6 à 35 M 2 107 2002 62,2% 
(43,6 ; 75,2)
48,6%
(28,8 ; 63,3)
 D153-P522  Europe,    Asie/Océanie, Amérique latine 11 à 24 M 1 150  2002-2003 78,4%
(50,9 ; 91,3)
63,8%
(36,2; 79,8)
 D153-P501  Asie/Océanie  12 à 35 M 2 764  2000-2001 72,9%
(62,8 ; 80,5)
70,1%
(60,9; 77,3)
 2001-2002 84,3%
(70,1 ; 92,4)
64,2%
(44,2; 77,3)d
 AV006  États-Unis 15 à 71 M 1 259  1996-1997 93,4%
(87,5 ; 96,5)
93,4%
(87,5 ; 96,5)
 1997-1998 100%
(63,1 ; 100)
87,1%
(77,7; 92,6)e

a M = mois.

b Réduction de la maladie de la grippe confirmée par culture comparativement au placebo.

c Les données présentées pour l’essai clinique D153-P504 s’appliquent aux sujets ayant reçu deux doses du vaccin à l’étude. Chez les sujets n’ayant pas été précédemment vaccinés et ayant reçu une dose la première année, l’efficacité était de respectivement 57,7 % (IC 95 % : 44,7 ; 67,9) et 56,3 % (IC 95 % : 43,1 ; 66,7), corroborant la nécessité de deux doses de vaccin chez les enfants n’ayant pas été vaccinés précédemment.

d Chez les sujets ayant reçu 2 doses la première année et un placebo la deuxième année, l’efficacité au cours de la seconde année était respectivement de 56,2 % (IC 95 % : 30,5 ; 72,7) et 44,8 % (IC 95 % : 18,2 ; 62,9), dans l’essai D153-P501, corroborant ainsi la nécessité d’une nouvelle vaccination lors de la deuxième saison.

e Les souches principales circulantes étaient antigéniquement différentes de la souche H3N2 présente dans le vaccin ; l’efficacité comparée avec la souche non antigéniquement apparentée à A/H3N2 était de 85,9 % (IC 95 % : 75,3 ; 91,9).

Tableau 2 Efficacité relative de FLUENZ dans les études pédiatriques contre un vaccin grippal injectable

Numéro de
l’étude
Région Tranche 
d’âge a
Nombre de
sujets
Saison
grippale
Efficacité relative
(IC 95 %)b Souches
antigéniquement
apparentées
Efficacité relative
(IC 95 %)b quelle que soit
la souche
MI-CP111 États-Unis,
Europe,
Asie/Océanie
6 à 59 M 7 852 2004-2005 44,5 %
(22,4 ; 60,0)
de cas en moins par
rapport au vaccin
injectable
54,9 %
(45,4 ; 62,9)c
de cas en moins par
rapport au vaccin
injectable
D153-P514 Europe 6 à 71 M 2 085 2002-2003 52,7 %
(21,6 ; 72,2)
de cas en moins par
rapport au vaccin
injectable
52,4 %
(24,6 ; 70,5)d
de cas en moins par
rapport au vaccin
injectable
D153-P515 Europe 6 à 17 M 2 211 2002-2003 34,7 %
(3,9 ; 56,0)
de cas en moins par
rapport au vaccin
injectable
31,9 %
(1,1 ; 53,5)
de cas en moins par
rapport au vaccin
injectable

a M=mois. A=années. Tranche d’âge telle que décrite dans le protocole de l’étude.

b Réduction de la maladie de la grippe confirmée par culture comparativement au vaccin grippal injectable.

c FLUENZ est associé à 55,7 % (39,9 ; 67,6) de cas en moins par rapport au vaccin grippal injectable sur 3 659 nourrissons et enfants âgés de 6 à 23 mois et 54,4 % (41,8 ; 64,5) de cas en moins, sur 4 166 enfants âgés de 24 à 59 mois.

d FLUENZ est associé à 64,4 % (1,4 ; 88,8) de cas en moins par rapport au vaccin grippal injectable sur 476 nourrissons et enfants âgés de 6 à 23 mois et 48,2 % (12,7 ; 70,0) de cas en moins, sur 1 579 enfants âgés de 24 à 71 mois.

Études sur la population adulte

Plusieurs études contre placebo ont montré que FLUENZ aurait une certaine efficacité chez les adultes. Cependant, une conclusion sur le bénéfice clinique de ce vaccin chez les adultes n’a pu être émise, étant donné que les résultats observés dans certaines études, par rapport aux vaccins grippaux injectables, suggéraient une efficacité moindre de FLUENZ.

Conservation

Durée de conservation

  • 18 semaines.
  • Précautions particulières de conservation

  • A conserver au réfrigérateur (entre 2°C et 8°C).
  • Ne pas congeler.
  • Conserver à l’abri de la lumière.
  • Manipulation

    FLUENZ est présenté sous forme d’embout nasal à usage unique (verre de type 1), contenant 0,2 ml de suspension constitué d’un embout (polypropylène avec valve de transfert), d’un capuchon de protection de l’embout (caoutchouc synthétique), d’un piston d’injection, d’un bouchon–piston (caoutchouc butyle) et d’un clip séparateur de dose.

    Boîte de 1 ou 10.

    Toutes les présentations peuvent ne pas être commercialisées.

    Administration

    FLUENZ EST RESERVE A UNE UTILISATION PAR VOIE NASALE uniquement. NE PAS UTILISER AVEC UNE AIGUILLE. Ne pas injecter.

    Fluenz est administré en une dose répartie dans chaque narine.

  • Après avoir administré la moitié de la dose dans une narine, administrez l’autre moitié de la dose dans l’autre narine immédiatement ou dans un court délai.
  • Le patient peut respirer normalement lors de l’administration du vaccin. Il est inutile d’inhaler profondément ou de renifler.
  • Pour connaître les instructions d’administration étape par étape, se référer au schéma d’administration de FLUENZ (voir le RCP).
  • Autres informations

    Ce médicament fait l'objet d'une surveillance supplémentaire qui permettra l'identification de nouvelles informations relatives à la sécurité.
     Les professionnels de santé déclarent tout effet indésirable suspecté.

    Laboratoire titulaire de l'AMM: MedImmune

    Laboratoire commercialisant le vaccin: Astra Zeneca

    Résumé à l'intention du public

    http://www.ema.europa.eu/docs/fr_FR/document_library/EPAR_-_Summary_for_the_public/human/001101/WC500103712.pdf