Mon carnet de vaccination électronique
Pour être mieux vacciné, sans défaut ni excès

Comment lutter contre l'épidémie de grippe ?

Publié le 27 déc. 2016 à 11h32

Biographie

- Professeur agrégé enseignant à l'École du Val-de-Grâce et à l'Université de Bordeaux.
- Médecin biologiste en poste à la Direction centrale du service de santé des armées.
- Membre de droit (sans droit de vote) de la Commission technique des vaccinations de la HAS, représentant du Service de santé des armées.

Liens d'intérêt

- Aucune perception de rémunération ou de tout autre avantage de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.
- Aucune rémunération ou avantages reçus de l'industrie pharmaceutique.
- Déclaration mise à jour le 10 décembre 2018.

La Direction générale de la santé informe les médecins que l'épidémie de grippe, dont l'émergence est particulièrement précoce cette année, est actuellement en cours dans les 13 régions métropolitaines. Le virus dominant est le virus A(H3N2), connu pour sa capacité à causer des formes graves de grippe chez les personnes âgées.

Les établissements de santé pourraient donc être confrontés à une augmentation importante du nombre de patients grippés et à une surcharge de leurs services d'urgence, alors que le personnel de santé à pied d'oeuvre est réduit durant la période de congés de fin d'année.

Dans ce contexte, la Direction générale de la santé recommande aux médecins de ne réorienter les patients vers les urgences qu'en cas de nécessité et rappelle l'intérêt de la vaccination des personnes à risque pendant encore quelques jours, d'autant plus que les vaccins sont bien adaptés aux virus circulants cette année. Les personnes à risque sont notamment celles âgées de 65 ans et plus, les femmes enceintes, les personnes atteintes de certaines maladies chroniques, les personnes obèses (IMC supérieur à 40), l'entourage des nourrissons de moins de 6 mois fragiles ainsi que les professionnels de santé en contact régulier avec des sujets à risque de grippe grave. Le système expert de MesVaccins.net aide les patients et les médecins à obtenir des recommandations vaccinales personnalisées contre la grippe saisonnière.

Les collectivités de personnes âgées sont particulièrement concernées et il est important d'identifier rapidement les premiers cas pour mettre en place, dans les plus brefs délais, les mesures barrières et les traitements permettant de contrôler la transmission du virus grippal.

Les mesures barrières sont des mesures d'hygiène qui font obstacle à la transmission des virus grippaux de personne à personne :

  • Les personnes non malades, notamment les plus fragiles, doivent éviter les contacts rapprochés avec une personne atteinte de grippe ; 
  • Le lavage régulier des mains à l'eau et au savon, ou avec une solution hydro-alcoolique, est recommandé ; 
  • Il faut se couvrir la bouche et le nez en cas de toux ou d'éternuement ; 
  • Pour se moucher, il faut utiliser des mouchoirs en papier à usage unique et les jeter en suivant ; 
  • Les personnes présentant des signes de grippe (fièvre, toux, courbatures, fatigue…) doivent contacter leur médecin traitant (ou éventuellement le 15). 

L'utilisation précoce des traitements antiviraux contre la grippe chez les personnes fragiles malades réduit la durée d'hospitalisation, la durée de la maladie et le risque de forme grave. La décision de mettre en place ce traitement ne doit pas attendre la confirmation virologique du diagnostic.

Afin de suivre la situation au plus près ou en cas de difficulté, les médecins sont invités à contacter leur Agence régionale de santé (ARS), qui est informée quotidiennement de l'évolution de la situation.

Source : Direction générale de la santé.


Maladie : Grippe saisonnière

Vaccins : FLUENZ TETRA IMMUGRIP INFLUVAC VAXIGRIP