Mon carnet de vaccination électronique
Pour être mieux vacciné, sans défaut ni excès

L’épidémie de fièvre jaune est toujours active au Nigeria Médecine des voyages

Publié le 18 juin 2018 à 06h50

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

Au Nigeria, le Nigeria Centre for Disease Control a notifié 69 nouveaux cas suspects de fièvre jaune entre le 28 mai au 3 juin 2018. 

Aucun nouveau cas n'a été biologiquement confirmé, depuis le 15 mai par le centre de référence de l'Organisation mondiale de la santé, de la fièvre jaune, à l'Institut de Dakar au Sénégal.

L'épidémie de fièvre jaune est actuellement active au Nigeria dans 10 États (Kwara, Kogi, Kano, Zamfara, Kebbi, Nasarawa, Niger, Katsina, Edo, et Ekiti) dans 21 zones locales gouvernementales.

Depuis le début de cette épidémie le 12 sept 2017, au total 1 903 cas suspects de fièvre jaune ont été répertoriés, 1 724 (90,6 %) échantillons de sang ont été recueillis pour confirmation dont 108 (6,3 %) ont été testés positifs pour la fièvre jaune.

Le groupe d'âge le plus touché est les moins de 20 ans (62,3), l'âge médian est de 14 ans (extrêmes 1-92 ans) et le sex-ratio est de 1,4 :1 (homme 57,6 %, 42,4 %).

Source : Promed.


Maladie : Fièvre jaune

Vaccin : STAMARIL

Référence principale :