Mon carnet de vaccination électronique
Pour être mieux vacciné, sans défaut ni excès

Cas de rage humaine dans l’État de Santa Catarina au Brésil Médecine des voyages

Publié le 9 mai 2019 à 07h11

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

Au Brésil, l'Office de surveillance épidémiologique de Santa Catarina, et la Surintendance de la surveillance de la santé du Département de la santé de l'État, ont notifié le décès de rage confirmé par l'Institut Pasteur d'une femme de 58 ans vivant dans une zone rurale de la municipalité de Gravatal le 4 mai 2019.

Les échantillons ont été envoyés à São Paulo par le Laboratoire central de santé publique. 

L'État de Santa Catarina n'avait pas enregistré de cas de rage chez l'homme depuis 1981, lorsqu'un patient de Ponte Serrada avait été victime de la maladie.

Les derniers cas de rage chez les chiens et les chats ont été enregistrés en 2006 dans les municipalités de Xanxerê (1 chien et 1 chat), à Itajaí (1 chien) et en 2016 à Jaborá (1 chien).

Source : Governo de Santa Catarina, Secretaria de Estado da Saude.


Maladie : Rage

Vaccins : RABIPUR VACCIN RABIQUE PASTEUR

Référence principale :