Mon carnet de vaccination électronique
Pour être mieux vacciné, sans défaut ni excès

Le point sur l’épidémie de dengue à La Réunion Médecine des voyages

Publié le 13 juin 2019 à 09h00

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

A La Réunion, entre le 27 mai et le 6 juin 2019, plus de 5 000 cas cliniquement évocateurs de dengue ont été notifiés, portant le total à plus de 42 000 cas et à plus de 15 000 cas biologiquement confirmés au laboratoire depuis le début de l'année.

L'ensemble des communes de l'île reste cependant toujours concerné par une circulation virale. L'activité des foyers historiques du sud continue de baisser (sauf à St Joseph (stabilité)). Comme depuis quelques semaines et malgré une baisse notable, St Pierre représente toujours le foyer le plus important. Les communes à surveiller sont celles de l'ouest et du nord.

Le sérotype principal en circulation à la Réunion est DENV-2. Cependant, des cas autochtone sont été sérotypés DENV-1 dans le sud de l'île.

La co-circulation de DENV-1 avec DENV-2 peut augmenter l'intensité de l'épidémie puisque la population n'est pas protégée pour le sérotype DENV-1. Cela peut aussi faire augmenter le nombre de cas de fièvre hémorragique.

La circulation du sérotype DENV1 s'étend parmi les cas autochtones.

Source : Institut de veille sanitaire, Point épidémiologique au 11 juin 2019.


Maladie : Dengue

Vaccin : DENGVAXIA

Référence principale :