Mon carnet de vaccination électronique
Pour être mieux vacciné, sans défaut ni excès

Le virus de l’encéphalite japonaise responsable de nouveaux cas d’encéphalite dans plusieurs Etats indiens Médecine des voyages

Publié le 25 juin 2019 à 15h58

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

Dans l'Etat de l'Uttar Pradesh, en Inde, au cours du dernier mois, 16 enfants sont morts d'encéphalite, la moitié au cours de leur traitement au Baba Raghav Das Medical College de Gorakhpur. Selon la Direction de la santé à Lucknow, certains patients sont morts de l'encéphalite japonaise (JE) et d'autres du syndrome de l'encéphalite aiguë (AES). Sur les 16 décès, 6 chacun étaient de Gorakhpur, 6 de Kushinagar, 2 du quartier de Maharajganj et 2 du quartier de Deoria. Selon le dernier rapport du département de la santé du district de Gorakhpur, 130 patients JE et AES ont été admis à l'hôpital entre le 1er mai et le 19 juin 2019. 

Dans l'Etat de Bihar, plus de 142 enfants sont morts d'encéphalite, dont 117 décès pour la seule zone de Muztaffurpur. Selon les données publiées par le département de la santé de Bihar, le nombre total de personnes touchées par une encéphalite dans l'État est supérieur à 600.

Source : ProMED.