Cas de rage chez un chien dans l’enclave espagnole de Ceuta au Maroc Médecine des voyages

Publié le 29 juin 2019 à 13h29

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

Le Ministerio de Agricultura, Pesca y Alimentacion d'Espagne a notifié le 27 juin 2019 à l'Organisation mondiale de la santé animale un cas de rage détecté le 17 juin chez un chien dans refuge hébergeant de 150 animaux (chiens et chats) à Ceuta dans l'enclave espagnole de Ceuta sur la côte nord du Maroc.

Le chien atteint a été en contact avec 11 chiens parmi les 150 animaux sensibles.

Les autorités sanitaires ont ordonné une restriction des déplacements et un zonage dans toute la ville de Ceuta.

Les déplacements d'animaux hors de Ceuta sont soumis à autorisation. Une revaccination des animaux de moins de douze mois est en cours.

Pour rappel la vaccination contre la rage est obligatoire pour les chiens.

Le diagnostic a été confirmé par technique de biologie moléculaire (RT-PCR en temps réel) au Centre national de microbiologie, Institut de santé Carlos III (Laboratoire national).

Source : Organisation mondiale de la santé animale.