Nouveau cas humain de fièvre jaune dans l'État de Santa Catarina au Brésil Médecine des voyages

Publié le 7 fév. 2020 à 14h26

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

Au Brésil, le secrétariat d'État de la santé de l'État de Santa Catarina a confirmé le 3 février 2020 un deuxième cas de fièvre jaune chez l'homme. 

Le patient âgé de 40 ans, résident de Jaragua do Sul, dans les Planalto Norte de Santa Catarina est admis à l'hôpital Nereu Ramos, à Florianopolis. Il n'avait pas été vacciné. 

C'est le deuxième cas d'infection humaine dans l'État et le quatrième depuis 2019. Le premier cas de 2020 a été confirmé le 24 janvier chez un homme de 47 ans, résident de la municipalité de Sao Bento do Sul, également dans les Planalto Norte, non vacciné, qui est hospitalisé à l'hôpital Nereu Ramos, à Florianopolis

Le 3 février, le secrétariat d'État de la santé a également notifié 2 autres cas chez des singes hurleurs morts de fièvre jaune à Corupa le 26 décembre 2019 et à Blumenau le 7 janvier 2020. Au total, 9 singes morts de la fièvre jaune ont été dénombrés en 2019 à Garuva, Joinville, Indaial, Jaragua do Sul, Sao Bento do Sul, et Corupa.

Source : Promed.