L'épidémie de dengue se poursuit en Guyane Médecine des voyages

Publié le 26 mai 2020 à 09h55

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

En Guyane, l'épidémie de dengue se poursuit sur le secteur du Maroni (d'Apatou à Maripasoula) et sur le secteur de Kourou (de Macouria à Iracoubo).

Sur le secteur de l'Île de Cayenne (CayenneRémire-Montjoly, Matoury) et sur le secteur Littoral ouest (Saint Laurent, Mana, Javouhey, Awala), la circulation virale s'est intensifiée au cours des dernières semaines. 

Le Comité des maladies infectieuses et émergentes (CMIE) a acté, le 14 mai dernier, la proposition de passage en phase 4 du Psage dengue : « épidémie » pour ces deux secteurs.

La survenue de plusieurs cas regroupés à Saint Georges et à Camopi ces dernières semaines a conduit le CMIE a acter la proposition de passage en phase 2 du Psage dengue : « foyers épidémiques» pour le secteur de l'Oyapock.

Sur le reste du territoire la situation est calme et correspond toujours à la phase 1 du Psage dengue : « cas sporadiques. »

Les sérotypes DEN-1 (53 %), DEN-2 (47 %) et DEN-3 (<1 %) ont été identifiés. Alors que le sérotype DEN-2 prédominait en 2019 (68 %), le sérotype DEN-1 est devenu majoritaire en 2020 (66 %), en lien avec l'augmentation de la circulation virale dans les secteurs Maroni, Littoral ouest et Île de Cayenne où le sérotype DEN-1 est majoritaire.

Source : Agence Régionale de Santé de Guyane.