Nouveaux cas d'exposition humaine à la rage aux Etats-Unis Médecine des voyages

Publié le 4 juin 2020 à 16h52

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

Aux Etats-Unis les autorités sanitaires signalent de nouveaux cas d'exposition humaine à la rage.

une femme de 76 ans a été mordue aux jambes et à la main par un renard le 19 mai 2020 devant sa maison à Lisbon. Le renard a été tué et testé positif pour la rage au Maine Center for Disease Control and Prevention à Augusta. La patient a reçu un traitement vaccinal antirabique post-exposition. Dans l'Etat, dans la ville de Bath, un mois avant une fillette de 6 ans avait été mordue par un renard enragé.
Selon le Department of Health and Environmental Control (DHEC) une personne a été en contact avec un raton laveur dans le comté de Charleston le 21 mai 2020. L'animal a été trouvé à West Ashley près de Savannah Highway et Farmfield Avenue, il a été envoyé le 22 mai au DHEC où il a été testé positif pour la rage.
Le Department of Public Health a confirmé qu'un chien près de la ville de Kellyton dans le comté de Coosa a été testé positif pour la rage fin mai à la Auburn University School of Veterinary Medicine où il a pu être en contact avec plusieurs personnes.

Source : Promed.