Au Brésil, l'État du Mato Grosso do Sul connaît la pire épidémie de dengue depuis 2014 Médecine des voyages

Publié le 12 juin 2020 à 08h45

Biographie

Médecin retraité, spécialisé en médecine des voyages. Membre de la Société de médecine des voyages (depuis 2000) Formateur en vaccinologie et médecine des voyages (depuis 2000)

Liens d'intérêt

Absence de lien d’intérêt avec les firmes pharmaceutiques

Au Brésil, les autorités sanitaires de l'État du Mato Grosso do Sul ont notifié 1 126 cas supplémentaires de dengue au cours de la semaine écoulée, ce qui porte le total cette année à 61 604 cas confirmés.

Deux autres décès ont été enregistrés dans la ville de Ponta Porã en mai, portant à 39 le nombre total de décès liés à la dengue.

Les autorités sanitaires déclarent qu'il s'agit de la pire épidémie de la maladie depuis 2014.

La région de Grande Dourados est celle qui compte le plus de décès, soit 9, dont 3 à Dourados, 2 à Ponta Porã, 2 à Caarapó et une dans les villes de Laguna Caarapã et Itaporã, toutes voisines de Dourados, qui, en en plus d'être l'épicentre actuel du Covid-19 dans l'État du Mato Grosso do Sul, il connaît également une triple épidémie d'arbovirus si vous incluez le chikungunya et le Zika.

Selon une alerte du Département d'État de la Santé, la population devrait éviter l'eau stagnante partout où elle peut s'accumuler et à tout moment de l'année, si d'Aedes Aegypti transmet la dengue, aujourd'hui, le moustique transmet également le virus Zika et le Chikungunya ».

Source : Outbreak News Today.