Italie: Lyssavirus détecté chez un chat à Arezzo Médecine des voyages

Publié le 5 juil. 2020 à 09h09

Biographie

Médecin retraité, spécialisé en médecine des voyages. Membre de la Société de médecine des voyages (depuis 2000) Formateur en vaccinologie et médecine des voyages (depuis 2000)

Liens d'intérêt

Absence de lien d’intérêt avec les firmes pharmaceutiques

En Italie, à Arezzo, le Centre national de référence pour la rage de l'Institut expérimental de zooprophylactique de Venise a notifié l'isolement d'un Lyssavirus chez un chat. Le Lyssavirus est étroitement lié au virus de la rage.

Le cerveau du chat a été testé après que le félin ait mordu le propriétaire.

Ce virus appartient au Lyssavirus  typique des chauves-souris et est différent du virus de la rage classique. 

Ce Lyssavirus spécifique  n'avait été trouvé qu'une seule fois, dans le monde, chez une chauve-souris du Caucase en 2002, sans jamais avoir confirmé sa capacité à infecter des animaux de compagnie ou des humains.

La rage classique est généralement transmise par les carnivores domestiques et sauvages et les derniers cas ont été notifiés en Italie chez le renard roux, de 2008 à 2011. 

L'Italie est officiellement indemne de rage depuis 2013.

Sur la base de l'expérience acquise dans des cas similaires dans d'autres pays, pour des virus similaires, la capacité de transmission du réservoir naturel à une autre espèce représente un événement extrêmement limité, qui n'est pas suivi d'une propagation épidémique. 

Actuellement, il n'y a aucune preuve de transmission de l'animal à l'homme.

Par mesure de précaution, les personnes qui ont été en contact avec le chat qui ont été testées positives pour l'infection ont subi une prophylaxie post-exposition. 

Source : Outbreak News Today.