Un nouveau décès du à la rage dans l'Etat du Sarawak en Malaisie Médecine des voyages

Publié le 13 sept. 2020 à 14h17

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

Le ministère de la Santé de Malaisie a signalé un nouveau cas fatal de rage humaine chez un homme de 51 ans de Jalan Penrissen, district de Kuching, dans l'Etat de Sarawak.

Le patient a été admis à l'hôpital général du Sarawak le 26 août 2020 en raison de lombalgies. Il est décédé le 8 septembre 2020 avec un diagnostic d'encéphalite rabique.

Les enquêtes préliminaires n'ont pu confirmer aucun antécédent de morsure de chien ou d'autres animaux mais il possédait un chat et un chien. À ce jour ces animaux ne présentent pas de signe de rage, en particulier un changement de leur comportement.

Avec la confirmation de ce nouveau cas de rage, le nombre total de cas humains pour 2020 est de trois. Depuis le 1er juillet 2017 jusqu'à présent, l'Etat de Sarawak a signalé 25 cas humains de rage.

Source : Outbreak News Today.