Suspicion de fièvre jaune chez un singe dans le District Fédéral au Brésil Médecine des voyages

Publié le 14 nov. 2020 à 20h59

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

Au Brésil, le Bureau de la surveillance de l'environnement du Secrétariat de la santé du District fédéral (SES-DF) a trouvé un nouveau singe mort, suspect de fièvre jaune, le 10 novembre 2020 dans une copropriété du jardin botanique. L'animal a été envoyé au laboratoire de l'Université de Brasilia (UnB) pour l'analyse virologique.

Le 9 novembre une agence a confirmé la mort d'un autre singe de fièvre jaune dans la région de Sao Sebastiao. Il s'agissait du premier cas enregistré dans le District Fédéral (DF) en 2020. Selon les informations, le DF n'a pas enregistré de cas chez l'homme en 2019 et 2020. En 2018, le DF avait confirmé 2 cas, cependant, il s'agissait de personnes infectées à Sao Paulo.

Selon le SES-DF la mort d'un primate non humain est l'un des principaux signes de circulation du virus de la fièvre jaune dans les forêts de la région.

Source : ProMED.